Harun Yahya

RAMADAN 2009, 21. JOUR











Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu.

(Sourate al-Mujadala, 22)









Evitez les sept péchés mortels ! L’associationnisme, la sorcellerie, le meurtre interdit par Allah quand il n’est pas l’application d’une peine, l’usure, le fait de s’approprier le bien de l’orphelin, la fuite le jour du combat et la calomnie proférée à l’encontre des croyantes chastes et insouciantes.

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim











Les nénuphars

Les petites fleurs qui se trouvent sur terre sont pour la plupart du temps considérées comme banales par les gens, et ceci malgré leur perfection. Ce qui empêche les gens de saisir les miracles de la création dans ces fleurs réside dans cette familiarité causée par leur vision continuelle. Par conséquent, des fleurs qui poussent dans un endroit totalement différent, dans des conditions totalement différentes et qui ont des tailles totalement différentes pourront être observées sans ces "lunettes de la familiarité" et nous aideront ainsi à mieux comprendre l'existence de Allah.

Les nénuphars de l'Amazone, qui poussent dans la boue au fond du fleuve Amazone, sont assez intéressants pour faire enlever ces "lunettes de la familiarité" du visage des gens. Ces plantes vivent d’une façon à laquelle nous ne sommes pas accoutumés et leur lutte est très différente de la nôtre.

Ces plantes commencent à croître dans la boue au fin fond du fleuve Amazone, puis se dirigent vers la surface. Elles ont pour but d'atteindre la lumière du soleil qui est essentielle à leur existence. Quand elles touchent finalement la surface de l'eau, elles cessent de grandir et développent des bourgeons ronds et épineux. Ces bourgeons deviennent des feuilles colossales pouvant atteindre 2 mètres de diamètre en un espace de temps très bref, qui peut se résumer à quelques heures. "Sachant" que plus ils couvrent en feuilles abondantes la surface du fleuve, plus ils pourront se servir de la lumière du soleil, ces nénuphars utilisent abondamment la lumière du jour pour effectuer la photosynthèse. En d’autres termes, ils "savent" que s’ils n’agissent pas ainsi, ils ne pourront pas survivre au fond du fleuve à cause du manque de lumière. Cette plante montre, qu’en utilisant cette tactique si "intelligente", elle ne manque pas d’inspiration.

Cependant, la lumière du soleil ne suffit pas à elle seule à faire vivre les nénuphars de l'Amazone: ils ont également besoin d'oxygène. Pourtant, il est évident que cet oxygène n'existe pas dans la terre boueuse dans laquelle leurs racines sont enterrées. C'est pourquoi leurs tiges grandissent de plusieurs mètres pour rejoindre la surface de l'eau où leurs feuilles flottent. Parfois ces tiges atteignent une longueur de 11 mètres; elles sont rattachées aux feuilles et servent de porteurs d’oxygène entre les feuilles et les racines.1

Comment se fait-il qu’un bourgeon situé dans les profondeurs d'un fleuve -qui a besoin d'oxygène et de la lumière du soleil pour survivre et qui ne pourrait pas vivre en leur absence- peut-il savoir que tout ce dont il a besoin est présent à la surface de l'eau? Un être qui vient juste de naître ne peut se rendre compte ni de l'existence du soleil, ni de celle de l'oxygène, ni du fait que cette eau comporte une fin en soi.

Par conséquent, si l'événement entier est évalué du point de vue des évolutionnistes, ces plantes auraient dû être détruites il y a bien longtemps par les conditions environnementales et l’espèce aurait dû s’éteindre. Néanmoins, les nénuphars sont aujourd'hui encore présents dans toute leur splendeur, et leur incroyable lutte pour la vie continue bien après qu'ils ont atteint la lumière du soleil et qu’ils ont eu accès à l'oxygène présente à la surface de l'eau. Après tout ça, il leur faut en plus redresser les bords de leurs feuilles énormes vers le haut pour les empêcher de s’enfoncer dans l'eau.

Ils ne peuvent continuer à vivre que grâce à toutes ces précautions. Pourtant, ils "savent" également que ce n'est pas suffisant. Il leur faut assurer leur reproduction. Ils ont aussi besoin d'un autre être vivant qui transportera leur pollen vers un autre nénuphar. Cet autre être vivant ne peut être qu’un insecte qui a un faible pour la couleur blanche. Ces insectes préfèrent apparemment les nénuphars blancs parmi toutes les autres fleurs attrayantes du fleuve Amazone. Quand ces créatures qui préservent leur espèce leur rendent visite, les nénuphars de l'Amazone referment alors toutes leurs feuilles, les emprisonnent et leur offrent du pollen. Ils les libèrent seulement après les avoir gardées prisonnières toute une nuit, et c’est uniquement tout de suite après que les nénuphars changent de couleur de sorte que ces insectes ne leur rapportent pas de nouveau le pollen. Ces magnifiques nénuphars, qui dans un premier temps étaient blancs, continueront à partir de ce moment-là à orner le fleuve Amazone d’une couleur rose.

De tels plans impeccables et finement calculés peuvent-ils vraiment être le travail d'un bourgeon ignorant tout? Naturellement que non. Ceci est l’œuvre de la sagesse de Allah, qui a créé toute chose. Tous les détails résumés ci-dessus démontrent que les plantes, comme tous les autres êtres vivants dans l'Univers ont été créés en étant déjà dotés de systèmes cohérents, et ceci grâce à leur Créateur.

___________________

1. David Attenborough, The Private Life of Plants, Princeton University Press - 1995, p. 291









La promesse et l’Aide d’Allah aux Croyants

Comme indiqué dans le Coran, "... la plupart des gens ne croit pas." (Sourate ar-Ra'd, 1) Ce qui signifie que les incroyants constituent habituellement la majorité des gens sur terre. Ils dépassent toujours les croyants, c’est pourquoi les personnes ignorantes se considèrent sur le droit chemin. La richesse matérielle et leur grand nombre les trompent et leur donnent un sentiment d'assurance. Ils se rendent seulement compte de l'aspect extérieur des choses et croient être supérieurs. Cependant, ils ignorent la promesse et l'appui d’Allah aux croyants :

... Et jamais Allah ne donnera une voie aux infidèles contre les croyants. (Sourate an-Nisa, 141)

Comme le verset ci-dessus le mentionne, Allah crée tout en faveur des croyants et leur fournit de l'aide avec diverses manières. Dans la surate al-Inshirah, Allah informe les croyants du secret que, pour un musulman, avec chaque difficulté il y a sûrement un soulagement. Allah, qui crée un traitement pour chaque maladie, fournit le soulagement après chaque difficulté. Ce fait est indiqué comme suit :

A côté de la difficulté est, certes, une facilité! A côté de la difficulté, est certes, une facilité! (Sourate as-Sarh, 5-6)
Seulement les croyants se rendent compte de l’appui et de l’aide accordés par Allah. Dans tous ce qu'ils rencontrent dans la vie, ils apprécient le confort, la paix de l'esprit et la conscience qu’Allah les aide et les garde. Allah promis à Ses serviteurs :

Allah connaît mieux vos ennemis. Et Allah suffit comme protecteur. Et Allah suffit comme secoureur. (Sourate an-Nisa, 45)

D’autre part, les incroyants et les hypocrites cachent toutes sortes de craintes. Ils se sentent constamment soucieux parce qu’ils n’ont aucune foi en Allah, ils adorent d'autres à côté de Lui, et ils croient que les événements se produisent accidentellement. C'est, en réalité, la crainte qu’Allah a mise dans les cœurs de ceux qui luttent contre les croyants :

Et ton Seigneur révéla aux anges: "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des infidèles…" (Sourate al-Anfal, 12)



 



L'aide et l'appui d’Allah offerts aux croyants durant toutes leurs vies

A travers l'histoire Allah fournit son aide aux croyants de différentes manières. Dans certains cas, il a accordé des miracles à ses Prophètes, dans d'autres, il a soutenu les musulmans par des armes invisibles, anges ou par des événements naturels. Parfois, même les événements qui semblent peu susceptible de se produire se produisent. Quelques exemples sont mentionnés dans le Coran comme suit :

O vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure clairvoyant sur ce que vous faites. (Sourate al-Ahzab, 9)

(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt: "Je vais vous aider d'un millier d'anges déferlant les uns à la suite des autres. (Sourate al-Anfal, 9)

Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s'affrontèrent : l'une combattait dans le sentier d'Allah ; et l'autre défendait l'impiété, Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu'eux-mêmes. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance! (Sourate al-Imran, 13)
 





Tous les pièges planifiés contre les musulmans sont condamnés

Les incroyants utilisent toutes les méthodes dans leur lutte contre les musulmans. La plus utilisée est l'établissement des alliances contre eux. Les incroyants, qui croient qu'ils réussiront parce qu'ils sont nombreux, planifient des pièges dans le secret, échouent de se rappeler qu’Allah les voit pendant qu’ils planifient. Ils sont entièrement inconscients du fait qu’Allah est plus proche d’eux que leurs vaines jugulaires. Néanmoins, même s’ils le gardent à eux-mêmes ou le divulguent, Allah sait "ce qu’il y a dans leurs cœurs." Allah connaît chaque détail dans leurs pensées et chaque piège ou plan qu'ils conçoivent.

D'une manière primordiale, Allah, le Connaisseur, nous informe qu'Il a contrecarré les pièges des incroyants dès le début. Peu importe comment ces plans peuvent être, tous les pièges contre les croyants sont condamnés du moment où ils sont conçus :

… Voilà! Allah réduit à rien la ruse des infidèles. (Sourate al-Anfal, 18)

Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d'Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes. (Surate Ibrahim, 46)


En outre, Allah nous informe que de tels pièges ne nuiront pas aux croyants, et qu'ils finiront finalement par nuire aux personnes qui les avaient planifiés :

... Cependant, la manœuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des anciens? Or, jamais tu ne trouveras de changement dans la règle d'Allah, et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d'Allah. (Surate Fatir, 43)

Les croyants mettent leur confiance dans cette promesse divine (qu’Allah contrecarrera les pièges planifiés par les incroyants). Averti de l'aide d’Allah qui est toujours avec eux, ils vivent une vie de tranquillité. Comme nous l’avons déjà mentionné, ils peuvent voir le bien et le but dans chaque événement qu'ils rencontrent ; et même s’ils ne le voient pas, ils croient avec certitude que chaque incident sera finalement pour leur bien.
 





"C’est le partie d‘Allah qui est victorieux !"

Les récompenses de voir du bien, même dans les événements apparemment mauvais, et en ayant toujours la confiance en Allah, ont toujours été abondantes :

Certes ceux auxquels l'on disait : "Les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les" - cela accrut leur foi - et ils dirent : "Allah nous suffit ; Il est notre meilleur garant." Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est détenteur d'une grâce immense. (Sourate al-Imran, 173-174)

Rappelons-nous que les incroyants peuvent de temps en temps sembler avoir le dessus. Cependant, c'est simplement une épreuve d’Allah pour les croyants. Cela fait partie d'un plan divin pour distinguer les vrais croyants de ceux qui ont une foi plus faible. Les croyants qui mettent leur confiance en Allah, montrent de la patience et voient du bien dans tout ce qui se produit, ils montrent clairement leur fidélité et font confiance à Allah. C'est pourquoi, ceux qui gagneront le plaisir d’Allah en ce monde et dans la vie de l’au-delà, et qui, finalement triompheront sont les croyants :

Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réussira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux. (Sourate al-Maidah, 56)









Le Prophète expliquait que la seule voie droite est celle de Allah

Certaines personnes choisissent de suivre des chemins hasardeux jalonnés d’erreurs, de superstitions, d’idées et de méthodes nocives. Ces voies ne peuvent aboutir qu’à leur perte, dans ce monde et dans l’autre. Le Prophète s’est toujours efforcé de convier les hommes vers la voie la plus belle et la plus noble, la voie de Allah, afin de leur permettre d’accéder au salut dans ce monde et dans l’autre.

Dis: “Invoquerons-nous, au lieu de Allah, ce qui ne peut nous profiter ni nous nuire? Et reviendrons-nous sur nos talons après que Allah nous a guidés, comme quelqu’un que les diables ont séduit et qui erre perplexe sur la terre, bien que des amis l’appellent vers le droit chemin (lui disant): “Viens à nous.” Dis: “Le vrai chemin, c’est le chemin de Allah. Et il nous a été commandé de nous soumettre au Seigneur de l’univers.” (Sourate al-An’am: 71)

Le Prophète a également déclaré dans un hadith que la voie droite est celle de Allah et de Son Prophète:

La meilleure des paroles est la parole de Allah, et la meilleure guidée est celle de Mohammad. (Sunan Ibn Maajah, Muqaddima, 7)

Le Prophète mettait les hommes en garde contre l’idolâtrie

L’une des principales erreurs contre lesquelles le Prophète mettait en garde son peuple est le fait de donner des associés à Allah (shirk). Comme on peut le voir dans les versets du Coran, le Prophète rappelait toujours aux gens que Allah est le seul Allah, que nul ne détient le pouvoir excepté Lui, et il les mettait en garde contre l’idolâtrie. Cela faisait partie de sa mission, comme le montrent ces versets:

Dis: “Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] de Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs.” (Sourate Yusuf: 108)

Dis: “Je n’invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne.” Dis: “Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit.” Dis: “Vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah; et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui.” (Sourate al-Jinn: 20-22)

Dis: “Il m’a été ordonné d’adorer Allah en Lui vouant exclusivement le culte, et il m’a été ordonné d’être le premier des musulmans.” Dis: “Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible.” Dis: “C’est Allah que j’adore, et Lui voue exclusivement mon culte. Adorez donc, en dehors de Lui, qui vous voudrez!” Dis: “Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte de leurs propres âmes et celles de leurs familles.” C’est bien cela la perte évidente. (Sourate az-Zumar: 11-15)

N’est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Allah? Dis: “Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques!” (Sourate an-Naml: 64)

Le Prophète, qui rappelait à son peuple que Allah était le seul Allah, leur disait aussi que rien de ce qu’ils pouvaient associer à Allah n’avait le pouvoir de créer quoi que ce fût, de leur porter préjudice ou de leur procurer un avantage. Voici les versets qui en parlent:

Dis: “Invoquez ceux que vous prétendez, (être des divinités) en dehors de Lui. Ils ne possèdent ni le moyen de dissiper votre malheur ni de le détourner. (Sourate al-Isra’: 56)

Dis: “Que pensez-vous de ceux que vous invoquez en dehors de Allah? Montrez-moi donc ce qu’ils ont créé de la terre! Ou ont-ils dans les cieux une participation avec Allah? Apportez-moi un Livre antérieur à celui-ci (le Coran) ou même un vestige d’une science, si vous êtes véridiques.” (Sourate al-Ahqaf: 4)

Dis: “Invoquez ceux qu’en dehors de Allah vous prétendez [être des divinités]. Ils ne possèdent même pas le poids d’un atome, ni dans les cieux ni sur la terre. Ils n’ont jamais été associés à leur création et il n’y a personne parmi eux pour Le soutenir.” (Sourate Saba’: 22)

Dis: “Avez-vous réfléchi à vos associés que vous invoquez en dehors de Allah? Montrez-moi ce qu’ils ont créé sur la terre. Ou ont-ils été associés à la création des cieux?” Ou leur avons-Nous apporté un Livre qui contienne des preuves de la véracité de ce qu’ils font? Non en vérité! Mais ce n’est qu’en toute illusion que les injustes se font des promesses les uns aux autres. “ (Sourate Fatir: 40)

La plupart des gens croient en Allah mais sont incapables d’apprécier Sa puissance et Sa grandeur, ils ne parviennent pas à comprendre qu’Il est le seul ami et protecteur et croient faussement que des entités autres que Allah peuvent leur apporter de l’aide. Le Prophète expliquait ces vérités à son peuple et tentait ainsi de le libérer de l’idolâtrie. C’est un devoir qui lui était assigné, comme on le voit dans ces versets: Si tu leur demandais: “Qui a créé les cieux et la terre?”, ils diraient assurément: “Allah.” Dis: “Voyez-vous ceux que vous invoquez en dehors de Allah; si Allah me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient dissiper Son mal? Ou s’Il me voulait une miséricorde, pourraient-elles retenir Sa miséricorde?” Dis: “Allah me suffit: c’est en Lui que placent leur confiance ceux qui cherchent un appui.” (Sourate az-Zumar: 38)

Dis: “Quel est celui qui peut vous protéger de Allah, s’Il vous veut du mal ou s’Il veut vous accorder une miséricorde?” Et ils ne trouveront pour eux-mêmes en dehors de Allah, ni allié ni secoureur. (Sourate al-Ahzab: 17)

Allah a créé l’homme, Il en est l’unique ami et protecteur. Mais ceux qui ne Le craignent pas refusent d’admettre cette vérité. Ce n’est qu’en cas de détresse, quand un événement fâcheux leur montre clairement à quel point ils sont impuissants, qu’ils comprennent que seul Allah peut leur venir en aide. Le Prophète rappelait également cela à son peuple. Il disait qu’en période de trouble les gens n’ont aucun protecteur hormis Allah. Le Prophète est incité dans le Coran à effectuer de tels rappels:

Dis: “Informez-moi: si le châtiment de Allah vous vient, ou que vous vient l’Heure, ferez-vous appel à autre que Allah, si vous êtes véridiques?” C’est plutôt à Lui que vous ferez appel. Puis, Il dissipera, s’Il veut, l’objet de votre appel et vous oublierez ce que vous [Lui] associiez. (Sourate al-An’am: 40-41)

Les croyants qui se remémorent cette vérité soulignée par le Prophète savent bien, sans avoir à subir de telles difficultés, que seul Allah peut leur venir en aide et que Lui seul a le pouvoir de les libérer de leurs soucis. Dans le Coran, Allah dit:

Dis: “Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer?” Vous L’invoquez humblement et en secret: “S’Il nous délivre de ceci, nous serons du nombre des reconnaissants.” Dis: “C’est Allah qui vous en délivre ainsi que toute angoisse. Pourtant, vous Lui donnez des associés.” (Sourate al-An’am: 63-64)

Le Prophète a averti les musulmans des dangers de l’idolâtrie dans ces hadiths:

Le plus grand des péchés est d’associer des partenaires à Allah (le shirk), alors que c’est Lui qui vous a créés. (Sahih Boukhari et Mouslim)

Ailleurs, le Prophète a déclaré que le fait de ne rien associer à Allah est à la fois la preuve et la condition nécessaire à la foi:

Quiconque rencontre Allah sans Lui avoir rien associé, entrera au paradis. (Kitaab At-Tawheed, Chap.2, http://islamicweb.com/beliefs/creed/abdulwahab/KT1-chap-02.htm)

Il a également souligné le grand danger qui se dissimule derrière l’idolâtrie:

Devrais-je ne pas vous informer de ce que je crains pour vous plus que le Dajjal? Il s’agit de l’idolâtrie cachée, lorsqu’une personne se tient debout pour la prière et l’embellit à cause du regard des gens. (Sunan ibn Maajah, vol. 2, no 3389)

L’idolâtrie dans ma Ummah est plus discrète et insiAllahse qu’une colonne de fourmis gravissant un rocher dans la nuit noire... (Tirmidhi)











Le mythe de l'évolution du cheval

Un sujet important dans l'origine des mammifères est le mythe de "l'évolution du cheval" auquel les publications évolutionnistes ont longtemps réservé un espace considérable. C'est un mythe, parce qu'il est basé sur l'imagination plutôt que sur des découvertes scientifiques.

Jusqu'à tout récemment, une série imaginaire censée montrer l'évolution du cheval a été avancée comme étant la principale preuve de fossile de la théorie de l'évolution. Aujourd'hui, cependant, beaucoup d'évolutionnistes admettent franchement que le scénario de l'évolution du cheval est dépourvu de sens. En 1980, un symposium de quatre jours a eu lieu au Musée d'Histoire Naturelle de Chicago, auquel participaient 150 évolutionnistes pour discuter des problèmes rencontrés avec la théorie gradualiste évolutionniste. Prenant la parole, l'évolutionniste Boyce Rensberger a noté que le scénario de l'évolution du cheval n'est fondé sur aucune preuve de fossile, et qu'aucun processus évolutionnaire qui pourrait expliquer l'évolution progressive des chevaux n'a été constaté :

L'exemple couramment proposé de l'évolution du cheval, suggérant une série de changements progressifs de créatures à quatre doigts de la taille d'un renard vivant il y a environ 50 millions d'années, en cheval d'aujourd'hui à un seul doigt et de bien plus grande taille, on le savait faux depuis longtemps. Au lieu d'un changement progressif, des fossiles de chaque espèce intermédiaire paraissent bien distincts, demeurent inchangés puis s'éteignent. Les formes transitoires sont inconnues.1










L'exposition sur l'évolution du cheval au Musée d'Histoire Naturelle de Londres. Cela - ainsi que les autre schémas de "l'évolution du cheval" - ne montrent que des espèces indépendantes ayant vécu à différentes époques et dans des lieux différents, et sont alignés les uns après les autres dans une présentation très subjective. En réalité, il n'existe aucune découverte scientifique quant à l'évolution du cheval.







Tout en discutant de cet important problème dans le scénario de l'évolution du cheval de manière tout à fait honnête, Rensberger a mis l'accent sur la plus grande difficulté où se trouve la forme transitoire.

Le docteur Niles Eldredge, quant à lui, dit du schéma de "l'évolution du cheval" :

Il y a eu énormément d'histoires, certaines plus imaginatives que d'autres, sur ce que la nature de cette histoire [de la vie] est réellement. L'exemple le plus connu, encore exposé au rez-de-chaussée, est l'ouvre exposée sur l'évolution du cheval, préparée il y a peut-être 50 ans. Cela a été présenté comme la vérité réelle, de manuel en manuel. Je pense à présent que c'est vraiment lamentable, particulièrement lorsque les gens qui proposent ce genre d'histoires doivent eux-mêmes être conscients de la nature spéculative de tout cela.2

Quel est donc le scénario de l'évolution du cheval ? Ce scénario était formulé au moyen de graphiques mensongers conçus suivant un arrangement séquentiel de fossiles d'espèces distinctes qui ont vécu en des périodes très différentes en Inde, en Afrique du Sud, en Amérique du Nord et en Europe, uniquement à travers la force de l'imagination féconde des évolutionnistes. Plus de 20 graphiques sur l'évolution du cheval ont été proposés par différents chercheurs. Mais qui sont, soit dit en passant, totalement différents les uns des autres. Ainsi, il est clair que les évolutionnistes ne sont parvenus à aucun accord sur ces arbres généalogiques. Le seul trait commun de ces arrangements est la croyance qu'une créature de la taille d'un chien, dénommée Eohippus (Hyracotherium), ayant vécu durant la période éocène voilà 55 millions d'années, était l'ancêtre du cheval. Cependant, le fait est que cet Eohippus, qui s'est éteint il y a des millions d'années, est à peu près identique au daman, un animal de la taille d'un lapin qui vit encore en Afrique et n'a rien à voir avec le cheval.3

L'incohérence de la théorie de l'évolution du cheval devient de plus en plus apparente lorsque des fossiles découverts sont rassemblés. Des fossiles d'une espèce de cheval contemporain (Equus nevadensis et Equus occidentalis) ont été découverts sur la même couche que l'Eohippus.4 C'est une indication que le cheval contemporain et son soi-disant ancêtre vivaient en même temps.

L'écrivain évolutionniste Gordon R. Taylor explique cette vérité peu reconnue dans son livre The Great Evolution Mystery :

Mais peut-être que la faiblesse la plus grave du darwinisme, c'est l'échec des paléontologues à trouver des phylogénies ou des successions d'organismes montrant le changement évolutionnaire majeur. Le cheval est souvent cité comme étant un exemple dont le problème a été complètement résolu. Mais le fait est que la lignée de Eohippus à Equus est très désordonnée. On prétend montrer une augmentation continuelle de la taille, mais la vérité est que certaines variantes étaient plus petites que Eohippus, et non pas plus grandes. Des fossiles en provenance de différentes sources peuvent être mis ensemble en une suite semblant convaincante, mais il n'y a aucune preuve qu'ils se sont réellement succédés selon cet ordre avec le temps.5

Tous ces faits sont une preuve solide que les graphiques sur l'évolution du cheval comme étant les éléments de preuve la plus solide pour la théorie de l'évolution, ne sont rien d'autre que des fables de fées fantastiques et peu plausibles. Comme les autres espèces, les chevaux sont eux aussi, venus à l'existence sans ancêtres au sens évolutionniste.


_____________________

1- Boyce Rensberger, Houston Chronicle, 5 novembre 1980, p. 15 (soulignement ajouté)
2- Niles Eldredge, cité dans Darwin's Enigma, par Luther D. Sunderland, Santee, CA, Master Books, 1988, p. 78 (soulignement ajouté)
3- Francis Hitching, The Neck of the Giraffe: Where Darwin Went Wrong, New American Library, New York, 1982, pp. 16-17, 19
4- Francis Hitching, The Neck of the Giraffe: Where Darwin Went Wrong, New American Library, New York, 1982, pp. 16-17, 19
5- Gordon Rattray Taylor, The Great Evolution Mystery, Abacus, Sphere Books, Londres, 1984, p. 230 (soulignement ajouté)


 







FEUILLE DE MICOCOULIER










Age : 45 millions d'années

Période : Eocène




Localisation : Formation Green River, Wyoming, Etats-Unis











Les micocouliers sont des arbres qui sont en général de taille moyenne, entre 10 et 25 mètres.

Comme tous les autres végétaux, le micocoulier a toujours existé tel que nous le connaissons, les archives fossiles sont là pour en témoigner. Tous les fossiles de micocouliers découverts à ce jour confirment leur immuabilité depuis des dizaines de millions d'années. Cette exacte ressemblance entre les micocouliers du passé et ceux d'aujourd'hui réfute la théorie de l'évolution.












LES NATIONS DISPARUES

Le peuple de Nuh englouti sous les eaux d’un terrible Déluge… Les ’Ad pris dans la tourmente d’une tempête de sable incessante et totalement recouverts de poussière… Le peuple de Loth, adepte de la sodomie, éradiqué par des laves de volcan et un tremblement de terre… Pharaon et son armée disparaissant dans la mer… Et beaucoup d’autres nations balayées de la surface de cette terre par Dieu pour avoir blasphémé… Historiquement, de nombreuses sociétés ont subi de terribles catastrophes suite à leur blasphème et perversion. Ce livre examine de quelle manière ont péri les peuples disparus évoqués dans le Coran, en mettant en évidence la concordance entre les découvertes archéologiques et les traces écrites de ces nations d’une part, et l’énoncé Coranique d’autre part.     













Le jour du jugement est une réalité redoutable dont nous devrions être pleinement conscients afin qu’il devienne impossible de ne pas être affecté par elle. Et pourtant, cette conscience n’est le privilège que des gens de foi. C’est une conscience qui inspire la crainte étant donné la description coranique du grand événement qu’est le jour du jugement : présence des scribes, des témoins et de l’immense assemblée de gens depuis la nuit des temps jusqu’au dernier jour sur terre. C’est une certitude absolue, acceptée inconditionnellement par les vrais croyants qui craignent d’affronter une pareille épreuve terrifiante.

Tout ce que vous faites est immédiatement enregistré.

Vous approchez rapidement du jour où Allah vous appellera pour rendre compte de vos actions. Nous espérons donc être parmi ceux qui ont gagné la satisfaction d’Allah grâce à la conscience craintive de Lui :

… Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la taqwa (piété, bonté, droiture). Et craignez-Moi, O doués d’intelligence. (Sourate al-Baqarah, 197)


Desktop View