Harun Yahya

RAMADAN 2009, 18. JOUR












Seigneur! Ne laisse pas dévier nos cœurs après nous avoir guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur !

(Sourate Al’Imran, 8)











Méfiez-vous de l’envie car l’envie détruit les bonnes actions comme le feu consume le bois (l’herbe).

Rapporté par Aboû Daoud











DES MACHINES VOLANTES: LES LIBELLULES
 
La libellule possède des capacités à voler parfaites, à tel point qu'elle peut s'arrêter soudainement et commencer à voler dans la direction opposée à n'importe quelle vitesse ou dans n'importe quelle direction. De plus, elle peut rester immobile dans l'air dans une position appropriée pour attaquer sa proie. Elle peut aussi la dépasser en réalisant des virages agiles. Ces capacités de manœuvre de la libellule ont fourni l'inspiration pour les hélicoptères, les produits de la technologie moderne.

Le corps d'une libellule a une structure hélicoïdale enveloppée d'un manteau métallique. La libellule, qui peut avoir des couleurs variées, du bleu profond au marron, possède deux paires d'ailes sur son dos, une paire à l'avant et une paire à l'arrière. Les ailes travaillent d'une façon coordonnée. En d'autres mots, quand les deux ailes de devant s'élèvent, les deux ailes à l'arrière s'abaissent. Le mouvement des ailes est accompli par les mouvements de deux groupes opposés de muscles. Une extrémité des muscles est attachée à des extensions dans le corps ayant la forme d'un levier. Quand un groupe de muscles se contracte et provoque l'élévation d'une paire d'ailes, l'autre groupe de muscles se relâche d'autant et provoque l'abaissement de la seconde paire d'ailes. En fait, les hélicoptères qui sont produits en utilisant les libellules comme modèle descendent et montent en utilisant le même principe.

Le vol parfait des libellules est réalisé par ces quatre grandes ailes indépendantes portant le poids de son corps. Cette caractéristique permet à l'insecte de réaliser des manœuvres soudaines, d'augmenter sa vitesse et de voler à une vitesse qui peut atteindre 10 mètres par seconde.1

La portée de la vue des libellules, qui peuvent réaliser des manoeuvres brusques à très haute vitesse, est aussi parfaite. L'œil de la libellule est considéré, dans le milieu scientifique, comme l'œil d'insecte le plus délicat au monde. Chacun de ses yeux possède 30.000 cristallins individuels. Les yeux ressemblent à deux hémisphères recouvrant la moitié de sa tête, et ils fournissent un champ de vision très large à l'insecte. Avec ces yeux extraordinaires, la libellule peut pratiquement voir ce qui se passe dans son dos.2

On vient de le voir, la libellule possède un système individuel parfaitement structuré. La moindre défaillance dans une partie de ces systèmes rendra les autres systèmes inefficaces. Cependant, tous les systèmes ont été créés parfaitement et la créature survit grâce à eux. La conception unique de la libellule appartient à Allah. Il a la connaissance de toute la création.

_________________________

1- Science et Vie, no.931, p.5
2- http://www.cs.tut.fi/~hirvone2/











Les Cités de Sodome et Gomorrhe

Le Prophète Loth (psl) a été un contemporain du Prophète Abraham (psl). Il a été envoyé comme messager à l'une des communautés vivant non loin du peuple d'Abraham (psl). Au sein de cette communauté, comme nous le dit le Coran, régnait une perversion inconnue au monde jusqu'alors, à savoir l'homosexualité. Lorsque Loth les exhorta à abandonner ce type de pratique déviante, et leur délivra le message de Allah, ils le rejetèrent. Ils refusèrent de souscrire à sa prophétie et s'obstinèrent à continuer dans la même voie. En conséquence, ils furent éradiqués de la surface de la terre par Allah, qui fit s'abattre sur eux un terrible désastre.

Et [souviens-toi de] Loth lorsqu'il dit à son peuple : "Commettez-vous des turpitudes que nul à travers les mondes n'a commises avant vous ? Vous copulez avec des hommes en renonçant aux femmes pour assouvir vos appétits ! Vous êtes un peuple livré à ses excès." ... Nous fîmes pleuvoir sur eux des pierres : considère quelle fut la fin des criminels ! (Sourate al-Araf, 80-84)

Nous allons faire s'abattre sur cette cité un châtiment venu du ciel pour prix de leur perversion. Et nous en laissâmes une trace [litt.: un signe] évidente à l'intention de ceux qui sont en mesure de réfléchir. (Sourate Al-Ankabut, 34-35)

 







Une photographie de la Mer Morte




La cité où vivait le Prophète Loth (psl) et qui fut détruite est désignée par Sodome dans l'Ancien Testament. Située au Nord de la Mer Rouge, cette communauté fut détruite de la façon dont la décrit le Coran. Des études archéologiques révèlent que la cité est plus précisément située près de la Mer Morte, à la frontière israélo-jordanienne actuelle. Selon les scientifiques, la zone est couverte de grands dépôts de soufre. C'est pourquoi, aucune forme de vie animale ou végétale n'y existe et elle est considérée comme un symbole de destruction.

Le soufre est un élément qui apparaît suite à une éruption volcanique. En effet, il existe dans le Coran des preuves explicites quant aux méthodes de destruction employées, à savoir un tremblement de terre et une éruption volcanique. L'archéologue allemand Werner Keller déclare ceci à propos de cette région :

La Vallée de Siddim, incluant Sodome et Gomorrhe, située le long de cette grande fissure, a un jour brutalement plongé dans l'abysse. Leur destruction survint suite à un grand tremblement de terre, probablement accompagné d'explosions, d'éclairs, de fuites de gaz naturel et d'incendies généralisés… L'affaissement en question a libéré des forces volcaniques qui jusqu'alors avaient été maintenues en dormance tout le long de la fracture. Dans la haute vallée jordanienne, près de Bashan, il existe encore d'énormes cratères de volcans éteints ; de grandes coulées de lave ainsi que d'épaisses couches de basalte ont été déposées à la surface du calcaire.1

Ces couches de lave et de basalte constituent la preuve la plus importante de la survenue d'une explosion volcanique et d'un tremblement de terre. Dans tous les cas, le Lac de Loth, connu aussi sous le nom de Mer Morte, se situe au-dessus d'une zone à activité sismique, en d'autres mots, une zone sismique.

Le lit de la Mer Morte est situé sur une dépression tectonique - la Vallée du Rift - qui s'étend sur 300 km depuis la mer de Galilée [Bahr Tabariyeh] au nord jusqu'au Wadi Arabah au sud.2





L'aspect mécanique du désastre ayant frappé le peuple de Loth a été révélé par les recherches des géologues. Ces derniers ont montré que le tremblement de terre qui détruisit le peuple de Loth a été la conséquence de la présence d'une faille continentale très longue. Le fleuve Jourdain connaît un dénivelé de 180 m dans sa course de 190 km. Cette information ajoutée au fait que le Lac de Loth est situé à 400 m en dessous du niveau de la mer, montrent bien qu'un événement géologique majeur s'est produit dans cette zone.

La structure intéressante du Jourdain et de la Mer Morte ne correspond qu'à une petite partie de la fracture qui passe par cette région. La ligne de faille suit le prolongement de la grande dépression qui part des Monts Taurus, s'étend jusqu'à la rive méridionale du Lac de Loth et continue ensuite à travers le désert de l'Arabie jusqu'au Golfe d'Aqaba, avant de franchir la Mer Rouge et se terminer en Afrique. Toutes les régions situées le long de cette ligne ont été le théâtre d'une forte activité volcanique. De la lave et du basalte noirs existent sur les hauteurs de Galilée en Israël, sur les plaines de Jordanie situées en altitude, dans le golfe d'Aqaba et dans d'autres régions aux alentours.

Tous ces vestiges et les caractéristiques géographiques indiquent qu'un événement géologique majeur a eu lieu dans la Mer Morte.

La revue National Geographic fait le commentaire suivant dans son numéro de décembre 1957 :

Le Mont de Sodome, vaste étendue aride, se dresse de façon abrupte au-dessus de la Mer Morte. Personne n'a jamais trouvé les cités détruites de Sodome et Gomorrhe, mais les spécialistes pensent qu'elles se trouvaient dans la Vallée de Siddim, en face de ces falaises. Il est possible que des crues de la Mer Morte les aient englouties suite à un tremblement de terre.3









La photographie ci-dessus montre l'ancienne zone d'habitation autour du volcan du Mont Vésuve. Il est clair, d'après ce qu'il reste de cette région, que les Pompéiens vivaient là dans le luxe et la prospérité.






 
Au milieu, ce corps pétrifié témoigne du cataclysme qui frappa le peuple de Pompéi.

L'une des informations dont on dispose sur ces cités détruites porte sur leur emplacement - comme le révèle le Coran dans la sourate al-Hijr, verset 76 - le long d'une ligne principale. Les géographes ont montré que cette région est située sur une ligne allant vers le Sud-Est de la Mer Morte, s'étendant de la Péninsule Arabe à la Syrie et à l'Egypte. (Voir Les nations disparues, 2ème éd., Harun Yahya, Editions Essalam, Paris, 2003)

Et Nous renversâmes [la ville] de fond en comble et fîmes pleuvoir sur eux des pierres d'argile dure. Voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer ! Elle (cette ville) se trouvait sur un chemin connu de tous [entre Makkah et la Syrie à la place actuelle de la mer morte]. (Sourate Al-Hijr, 74-77)


________________________

1. Keller, Und die Bibel hat doch recht, pp. 75-76.
2. "Le Monde de la Bible" , Archeologie et Histoire, juillet-août 1993.
3. G. Ernest Wright, "Bringing Old Testament Times to Life", National Geographic no. 112, décembre 1957, p. 883.










L’importance que le Prophète attachait à la propreté

Les musulmans sont réputés pour la pureté de leur cœur et de leur morale, mais aussi pour la propreté qui caractérise leurs corps, leurs vêtements, leurs maisons et la nourriture qu’ils mangent. Les cheveux, les mains, le visage et le corps d’un musulman doivent toujours être propres, de même que ses vêtements. Les lieux où il vit ou travaille doivent toujours être propres, bien rangés, exhaler une bonne odeur, et une atmosphère relaxante doit y régner. Une fois encore, le Prophète a donné le meilleur exemple dans ce domaine qui est emblématique des musulmans. Dans un verset, Allah dit au Prophète:

O, toi (Mohammad)! Le revêtu d’un manteau! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi.(Sourate al-Muddaththir: 1-5)

Allah enjoint aux croyants dans le Coran de manger une nourriture pure. Il dit aussi au Prophète d’apprendre aux croyants que les choses saines leurs sont licites:
O Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien… (Sourate al-Muminun: 51)
Ils t’interrogent sur ce qui leur est permis. Dis: “Vous sont permises les bonnes nourritures, ainsi que ce que capturent les carnassiers que vous avez dressés, en leur apprenant ce que Allah vous a appris. Mangez donc de ce qu’ils capturent pour vous et prononcez dessus le nom de Allah. Et craignez Allah. Car Allah est, certes, prompt dans les comptes. (Sourate al-Ma’ida: 4)

Le Prophète a également recommandé la propreté aux croyants dans l’un de ses hadiths:

En vérité, l’Islam est pur, donc soyez purs, car n’entrera au paradis que le pur. (Ahmad Diya’al-Din al-Kamushkhanawi, Ramuz al-Ahadith, vol.1, 96/2)












Les signes de la création dans les plumes

D'autre part, les plumes d'oiseau ont une telle structure complexe que le phénomène ne peut pas être expliqué par des processus évolutionnaires. Comme nous le savons tous, il y a un rachis au centre de la plume. Au rachis sont reliées les branches. La branche est formée de rangées de barbes semblables à des fils. Ces barbes, de différentes longueur et rigidité sont ce qui donne à l'oiseau sa nature aérodynamique. Mais ce qui est le plus intéressant, c'est que chaque barbe comporte des milliers de rangées encore plus fines reliant les barbes entre elles, appelées barbules. Les barbules sont reliées aux barbicelles par des crochets microscopiques appelés hamuli. Chaque rangée est crochetée à une rangée opposée, comme les crochets d'une fermeture à glissière.

Une simple plume de grue comporte environ 650 barbes de chaque côté du rachis. Environ 600 barbules bifurquent des barbes. Ces barbules s'emboîtent au moyen de 390 petits crochets. Les crochets s'accrochent les uns aux autres comme les dents des deux parties d'une fermeture à glissière. Si les petits crochets se séparent pour une quelconque raison, l'oiseau peut rétablir les plumes à leur forme originale, soit en se secouant ou en redressant ses plumes avec son bec.

L'affirmation que la structure complexe des plumes pourrait s'être produite au cours de l'évolution des écailles de reptile par des mutations qui se seraient produites par hasard n'est qu'une croyance purement dogmatique, sans fondement scientifique. Même un doyen du darwinisme comme Ernst Mayr a fait cette confession sur le sujet voilà quelques années :

C'est mettre à dure épreuve notre crédulité de supposer que des systèmes aussi soigneusement équilibrés que certains organes des sens (l'oil des vertébrés ou la plume des oiseaux) puissent être améliorés par des mutations aléatoires.1








LA STRUCTURE COMPLEXE DES PLUMES D'OISEAU






Lorsque les plumes d'oiseau sont minutieusement étudiées, une conception très raffinée se manifeste. Il existe des poils encore plus minuscules sur chaque poil minuscule et ceux-ci sont dotés de crochets spéciaux, leur permettant de s'accrocher les uns aux autres. Les images montrent des plumes d'oiseau progressivement agrandies.






Les plumes ont aussi obligé Darwin à y réfléchir. De plus, l'esthétique parfaite des plumes du paon l'a rendu "malade" (selon ses propos). Dans une lettre en date du 3 avril 1860, écrite à Asa Gray, il dit : "Je me souviens bien du temps où la pensée de l'oil m'a donné froid partout, mais je me suis remis de cette maladie. " Puis il poursuivit : ". et maintenant des particularités sans importance de la structure me rendent très inconfortable. La vue d'une plume de queue de paon, chaque fois que je la contemple, me rend malade".2

Bref, les différences énormes de structure entre les plumes d'oiseau et les écailles des reptiles, ajouté la structure incroyablement complexe des plumes, montrent clairement la prétention infondée que les plumes se sont développées à partir des écailles.

_______________________

1- Ernst Mayr, Systematics and the Origin of Species, Dover, New York, 1964, p. 296
2- Norman Macbeth, Darwin Retried: An Appeal to Reason, Harvard Common Press,1971, p. 131












LIAOXIORNIS











Age : 144 à 65 millions d'années




Période : Crétacé

Localisation : Liaoning, Chine














Tous les fossiles découverts témoignent que les oiseaux ont toujours existé en tant qu'oiseaux et qu'ils n'ont pas évolué d'autres formes de vie. Les darwinistes prétendent, au contraire, que les oiseaux évoluèrent d'animaux terrestres en dépit des fossiles disponibles. Ils sont, en effet, incapables d'expliquer comment un processus évolutionniste et des mécanismes fortuits tels que les mutations ont pu faire naître les ailes et le mécanisme de vol.

Le biologiste turc Engin Korur admet l'impossibilité d'une évolution des ailes :

Les yeux et les ailes ont le point commun de ne pouvoir fonctionner que s'ils sont pleinement formés. Autrement dit, il est impossible de voir avec un œil déficient et il est impossible de voler avec une moitié d'aile. Comment ces organes sont apparus est l'un des mystères de la nature encore non résolu. (Engin Korur, " Gozlerin ve Kanatlarin Sirri" (Le secret des yeux et des ailes), Bilim ve Teknik, no. 203, octobre 1984, p. 25)

Les puissants muscles des ailes doivent être fermement attachés au sternum de l'oiseau afin d'assurer une structure adaptée au vol de l'oiseau et d'établir un équilibre et les mouvements dans toutes les directions une fois en l'air. Il est essentiel que les plumes des ailes et de la queue soient légères, flexibles et proportionnelles. Leurs formes doivent permettre un aérodynamisme parfait pour rendre le vol possible.

La théorie de l'évolution se trouve alors face à un sérieux dilemme. Les évolutionnistes ne savent que répondre à la question de savoir comment la structure parfaite des ailes a pu naître après une série de mutations fortuites. L'évolution ne pourra jamais expliquer comment les pattes antérieures d'un reptile ont pu se transformer en aile parfaite suite à des modifications de ses gènes – c'est-à-dire des mutations.

Comme l'affirmait Engin Korur plus haut, le vol ne peut se faire avec une moitié d'aile. Par conséquent, même si l'on suppose qu'une mutation a pu causer certains changements dans les membres des reptiles, il est irrationnel de s'attendre à ce qu'une aile naisse par hasard, suite à une série de mutations.

Une mutation au niveau des pattes antérieures du reptile ne ferait pas pousser des ailes mais priverait l'animal de l'usage de ses pattes. Il en résulterait donc une créature désavantagée physiquement (autrement dit handicapée) en comparaison avec les autres membres de son espèce.

D'après la recherche biophysique, les mutations se produisent très rarement. Il est, par conséquent, impossible de s'imaginer que des créatures handicapées attendent des millions d'années que leurs ailes à moitié formées et inutiles se complètent par petites mutations.














AVEZ-VOUS DEJA REFLECHI A LA VERITE?
   
La faute la plus sérieuse d’un homme est de ne pas réfléchir. Il est impossible de découvrir la vérité sans se poser des questions essentielles telles que: "Qui m’a créé?" ou "Quel est le sens de ma vie?". Lorsqu’un homme omet ces questions, il se trouve emprisonné dans le cercle vicieux de la vie quotidienne et se transforme en une créature égoïste. Cet ouvrage invite les gens à se poser ces questions essentielles et à découvrir la véritable signification de la vie, leur donnant les réponses du Coran.














LA MUSEE DE LA CREATION

Découvrez sur ce site les travaux de Harun Yahya qui réfutent totalement le darwinisme, les dernières actualités et analyses démontrant l’impact de ses travaux au niveau planétaire.


Desktop View