Harun Yahya

RAMADAN 2009, 15. JOUR











Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité ? Est-ce à toi d’être un garant pour lui ?

(Sourate al-Furqane, 43)









Selon Aboû Hourayra, le messager d'Allah a dit : Allah le Très-Haut a dit : "J'ai préparé pour Mes serviteurs ce que nul oeil n'a vu, nul oreille n'a entendu et nul coeur humain n'a imaginé."

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim









LA PROGRAMMATION DANS LES GENES

Comment Allah l'a-t-il créé ? D'une goutte de sperme. Il l'a créé et Il a fixé son destin ; puis Il a rendu son chemin facile. (Sourate Abasa, 18-20)

Le mot arabe qaddara traduit par "a fixé (son destin)" dans le verset ci-dessus, vient du verbe qadara. Il se traduit par "arrangement, présentation, planification, programme, vision du futur, inscription de tout dans la destinée (par Allah)".








La molécule d’ADN est constituée de 4 types de nucléotides, l’un à la suite de l’autre selon différentes séquences. Les séquences de ces molécules correspondent aux données qui détermineront la production et la structure de toutes les protéines utilisées par les êtres vivants. Les protéines exploitent ces données, soit seules soit sous des formes complexes, pour réaliser de nombreuses activités cellulaires.




Lorsque le spermatozoïde féconde l'ovule, les gènes des parents se combinent pour déterminer les caractéristiques physiques du bébé. Chacun de ces milliers de gènes a une fonction spécifique. Ce sont les gènes qui déterminent la couleur des yeux et des cheveux, la taille, les traits du visage, la forme du squelette et les détails innombrables des organes internes, du cerveau, des nerfs et des muscles. En plus de toutes les caractéristiques physiques, des milliers d'autres processus ont lieu au niveau des cellules et du corps, et en réalité l'ensemble des systèmes est enregistré dans les gènes. Par exemple, que la pression sanguine d'une personne soit généralement haute, basse ou normale, dépend des données contenues dans les gènes.

La première cellule qui se forme lorsque le spermatozoïde et l'ovule fusionnent contient aussi la première copie de la molécule ADN qui va porter le code dans chaque cellule du corps, et ce jusqu'à la mort de la personne. L'ADN est une molécule de taille considérable. Elle est soigneusement protégée à l'intérieur du noyau de la cellule et constitue une véritable banque de données du corps humain car renferme les gènes que nous avons mentionnés plus haut. La première cellule, l'oeuf fécondé, se divise ensuite et se multiplie grâce au programme intégré dans l'ADN. Les tissus et les organes commencent à se former : c'est le début d'un être humain. La coordination de cette structure complexe est rendue possible grâce à la molécule d'ADN. C'est une molécule constituée d'atomes de carbone, de phosphore, d'azote, d'hydrogène et d'oxygène.

Le volume d'information contenu dans l'ADN est d'une taille prodigieuse. Une seule molécule d'ADN humain renferme assez d'information pour remplir une encyclopédie d'un million de pages ou pour en remplir environ 1.000 volumes. Cela revient à dire que le noyau de chaque cellule contient assez d'informations pour remplir une encyclopédie d'un million de pages ; ces informations permettent le contrôle de toutes les fonctions du corps humain sans exception. A titre comparatif, l'Encyclopédie Britannica composée de 23 volumes, l'une des plus importantes sources d'information au monde, ne possède que 25.000 pages. Et pourtant, une molécule située dans le noyau, lui-même beaucoup plus petit que la cellule microscopique qui l'abrite, contient une banque de données 40 fois plus importante en volume que la plus grande encyclopédie au monde ! Ce qui revient à dire qu'il s'agit d'une immense encyclopédie en 1.000 volumes, unique et n'ayant pas d'équivalent dans le monde. C'est un miracle de conception et de création à l'intérieur de notre organisme, pour lequel les évolutionnistes et les matérialistes ne peuvent avancer aucune réponse, aucune explication.

En songeant au fait que le structure de l'ADN n'a été découverte qu'en 1953 par Francis Crick, il est véritablement surprenant que le Coran parle d'un "programme génétique" à une époque, où comme nous l'avons déjà dit, les connaissances humaines étaient vraiment limitées. Jusqu'à la fin du 19ème siècle, les généticiens étaient incapables de cerner cet aspect, et ces faits remarquables vont encore une fois, dans le sens du Coran et du caractère irréfutable de sa nature divine. (Voir Le miracle de la création dans l'ADN, Harun Yahya, Edition Sana, Paris, 2003)














Les prières des musulmans dans le Coran -1-



Sourate al-Baqarah, 200-202

Mais il est des gens qui disent seulement : "Seigneur ! Accorde-nous [le bien] ici-bas !" - Pour ceux-là, nulle part dans l'au-delà. Et il est des gens qui disent : "Seigneur ! Accorde-nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l'au-delà ; et protège-nous du châtiment du feu !" Ceux-là auront une part de ce qu'ils auront acquis. Et Allah est prompt à faire rendre compte.
 

Sourate al-Baqarah, 285
Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers ; (en disant) : "Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". Et ils ont dit : "Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C'est à Toi que sera le retour."



Sourate al-Baqarah, 286
Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.







Sourate al-Imran, 8
"Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous as guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur !
 

Sourate al-Imran, 9
Seigneur ! C'est Toi qui rassembleras les gens, un jour - en quoi Il n'y a point de doute - Allah, vraiment, ne manque jamais à Sa promesse.


Sourate al-Imran, 16

Qui disent : "Ô notre SeIgneur, nous avons foI ; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtIment du Feu."








Sourate al-Imran, 147
Et ils n'eurent que cette parole : "Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens incroyants."
 

Sourate al-Imran, 191
Qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : "Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du feu.
 

Sourate al-Imran, 192
Seigneur ! Quiconque Tu fais entrer dans le feu, Tu le couvres vraiment d'ignominie. Et pour les injustes, il n'y a pas de secoureurs !





 



Sourate al-Imran, 193
Seigneur ! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : "Croyez en votre SeIgneur" et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien.




Sourate al-Imran, 194
Seigneur ! Donne-nous ce que Tu nous a promis par Tes messagers. Et ne nous couvre pas d'ignominie au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse.
 

Sourate al-Maidah, 83
Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muhammad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la vérité. Ils disent : "Ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent."
 










Allah a accordé au Prophète (pbsl) la gloire et l’honneur

N’avons-nous pas exalté pour toi ta renommée? (Sourate al-Inshirah, 4)

Comme l’indique ce verset, le Prophète Mohammad a connu la renommée de son vivant et après sa mort. 1.400 ans après sa mort, son nom est connu aux quatre coins du monde. Depuis quatorze siècles, des millions de gens lui vouent amour et respect, se sentent proches de lui bien qu’ils ne l’aient jamais vu, et espèrent être à ses côtés au paradis pour l’éternité. C’est encore le cas aujourd’hui.

Dans d’autres versets, Allah qualifie le Prophète de noble messager:

Ceci [le Coran] est la parole d’un noble Messager, doué d’une grande force, et ayant un rang élevé auprès du Maître du trône, obéi là-haut et digne de confiance. Votre compagnon (Mohammad) n’est nullement fou. (Sourate at-Takwir, 19-22)

... ceci [le Coran] est la parole d’un noble Messager. (Sourate al-Haqqa, 40)







Dans le Coran, Allah déclare que plusieurs prophètes tels que Noé, Ilyas, Moïse et Aaron ont été honorés. Nombreux sont les hommes qui recherchent la gloire et la renommée leur vie durant. Ils sont obsédés par cette idée, et s’attachent aux tentations de ce monde éphémère. Ou bien ils se gonflent d’orgueil. Dans tous les cas, alors qu’ils recherchent ardemment la gloire et l’honneur, ils finissent par le perdre à la fin.

En réalité, la gloire et la renommée authentiques sont celles qu’on obtient aux yeux d'Allah, qui nous révèle qu’elles ne peuvent s’obtenir que par une vie conforme à la morale du Coran. On lit dans un verset:

Si la vérité était conforme à leurs passions, les cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent seraient, certes, corrompus. Au contraire, Nous leur avons donné leur rappel mais ils s’en détournent. (Sourate al-Muminune, 71)

La seule façon de mener une vie honorable dans ce monde consiste à imiter la morale supérieure du Prophète, comme le révèle Allah dans le Coran. Il est clair que toute autre voie que celle-ci ne mène qu’à la perte, en ce monde et dans l’autre.












L’origine des reptiles

Les dinosaures, les lézards, les tortues et les crocodiles font partie de la classe des reptiles. Certains, comme les dinosaures, sont une espèce éteinte mais la majorité des autres espèces vivent toujours sur terre. Les reptiles possèdent quelques particularités qui les distinguent. Leurs corps, par exemple, sont couverts d'écailles et ce sont des animaux à sang-froid, ce qui signifie qu'ils sont incapables de réguler physiologiquement la température de leurs corps (ce qui explique pourquoi ils s'exposent à la lumière du soleil pour se réchauffer). La plupart d'entre eux se reproduisent en pondant.

Pour ce qui est de l'origine de ces créatures, l'évolution est à nouveau dans une impasse. Le darwinisme prétend que les reptiles se sont développés à partir des amphibiens. Cependant, aucune découverte n'a jamais pu confirmer une telle assertion. Bien au contraire, les comparaisons entre amphibiens et reptiles révèlent qu'il existe d'énormes carences physiologiques entre les deux et "une créature mi-amphibien/mi-reptile" n'aurait aucune possibilité de survie.

L'un des exemples de carences physiologiques entre ces deux groupes ce sont les caractéristiques différentes de leurs oufs. Les amphibiens déposent leurs oufs dans l'eau. Ces oufs sont gélatineux et dotés d'une membrane transparente et perméable. Des oufs pareils possèdent une structure parfaite pour se développer dans l'eau. Les reptiles, de leur côté, déposent leurs oufs sur la terre ferme où ils sont créés pour y survivre. La coquille dure de l'ouf du reptile, également appelé "ouf amniotique", permet à l'air d'y pénétrer mais reste imperméable à l'eau. Ainsi, l'eau nécessaire à l'embryon est retenue à l'intérieur de l'ouf.

Si des oufs d'amphibiens étaient déposés sur terre, ils se dessécheraient immédiatement en tuant l'embryon. Cela ne peut pas s'expliquer selon l'évolution, qui affirme que des reptiles se sont progressivement développés à partir des amphibiens. En fait, pour que la vie puisse exister sur terre, l'ouf de l'amphibien aurait dû se transformer en un ouf amniotique lors de la durée de vie d'une seule génération. Comment un tel processus a pu se produire au moyen de la sélection naturelle et des mutations - les mécanismes de l'évolution - est inexplicable. Le biologiste Michael Denton nous explique par le détail l'impasse évolutionniste sur cette question.

Les manuels évolutionnistes affirment que les reptiles ont évolué à partir des amphibiens, mais aucun n'explique comment la principale adaptation distinctive des reptiles, l'ouf amniotique, est advenue graduellement à l'issue d'une accumulation successive de petits changements. L'ouf amniotique du reptile est beaucoup plus complexe que l'ouf de l'amphibien. En fait, il est difficile de trouver dans le règne animal, deux oufs qui diffèrent plus fondamentalement.

La transition amphibiens-reptiles est une des grandes divisions des vertébrés pour lesquelles il n'a jamais été fourni de schéma d'explication détaillé en termes évolutionnistes. Essayer de déterminer, par exemple, comment le cour et les arcs aortiques d'un amphibien ont pu se transformer graduellement jusqu'à accéder à la condition reptilienne, puis mammalienne, soulève de fantastiques problèmes. 1






OUFS DIFFERENTS



L'une des incohérences du scénario de l'évolution de l'amphibien-reptile est la structure des oufs. Les oufs des amphibiens, qui se développent dans l'eau, ont une structure gélatineuse et une membrane poreuse, alors que les oufs de reptiles, comme le montre la reconstruction d'un ouf de dinosaure, sur la gauche, sont durs et imperméables, pour être conforme aux conditions de vie sur terre. Pour qu'un amphibien devienne un reptile, ses oufs doivent se métamorphoser par hasard en parfaits oufs de reptile et, cependant, la plus petite erreur lors d'un processus pareil conduirait à l'extinction de l'espèce.






Les archives fossiles ne fournissent pas non plus la moindre preuve pour confirmer l'hypothèse évolutionniste quant à l'origine des reptiles.

Robert L. Carroll a été obligé de l'accepter. Il a écrit dans son ouvrage classique Vertebrate Paleontology and Evolution (La paléontologie des vertébrés et l'évolution) que "les premiers amniotes sont suffisamment distincts de tous les amphibiens du paléozoïque que leur lignée spécifique n'a pas été établie."2 Dans son livre plus récent, Patterns and Processes of Vertebrate Evolution (Modèles et processus de l'évolution des vertébrés), publié en 1997, il admet que "l'origine des ordres actuels des amphibiens, (et) la transition entre les premiers tétrapodes" sont "toujours très mal connus" tout comme les origines de plusieurs autres groupes principaux.3

Cela est également reconnu par Stephen Jay Gould :

Aucun fossile d'amphibien ne semble formellement être à l'origine de la lignée des vrais vertébrés terrestres (reptiles, oiseaux et mammifères).4

Jusque-là, l'animal le plus important qui était proposé comme "ancêtre de reptiles" était le Seymouria, une espèce d'amphibien. Mais la découverte que les reptiles existaient sur terre environ 30 millions d'années avant que le Seymouria n'apparaisse a démontré qu'il ne pouvait pas être une forme transitionnelle. Les plus anciens fossiles de Seymouria ont été retrouvés dans la strate du permien inférieur, soit 280 millions d'années plus tôt. Alors que les plus anciennes espèces de reptiles connues, Hylonomus et Paleothyris, ont été découverts dans les strates du pennsylvanien inférieur, soit aussi vieux que 330 à 315 millions d'années environ.5 Le moins que l'on puisse dire est que tout cela est invraisemblable, "l'ancêtre des reptiles" est apparu beaucoup plus tard que les premiers reptiles.

Bref, contrairement à ce que prétendent les évolutionnistes sur les créatures vivantes qui se seraient progressivement développées, des faits scientifiques révèlent qu'elles sont subitement apparues sur terre, entièrement formées.







L'ERREUR DU SEYMOURIA


Les évolutionnistes prétendaient à une époque que le fossile de Seymouria, sur la gauche, était une forme de transition entre les amphibiens et les reptiles. Selon ce scénario, Seymouria était "l'ancêtre primitif des reptiles". Cependant, des découvertes de fossiles ultérieures ont montré que les reptiles vivaient sur terre environ 30 millions d'années avant Seymouria. A la lumière de cette découverte, les évolutionnistes ont dû mettre fin à leurs commentaires concernant Seymouria.






___________________________


1 Michael Denton, Evolution: A Theory In Crisis, Adler and Adler, 1986, pp. 218-219.
2 Robert L. Carroll, Vertebrate Paleontology and Evolution, W. H. Freeman and Co., New York, 1988, p. 198.
3 Robert L. Carroll, Patterns and Processes of Vertebrate Evolution, Cambridge University Press, 1997, pp. 296-97.
4 Stephen Jay Gould, "Eight (or Fewer) Little Piggies," Natural History, vol. 100, no. 1, January 1991, p. 25. (emphasis added)
5 Duane Gish, Evolution: The Fossils Still Say No!, Institute For Creation Research, California, 1995, p. 97.









GRENOUILLE






Age : 50 millions d'années



Période : Eocène


Localisation : Site fossilifère de Messel, Allemagne










Cette grenouille appartient à la famille des pélobatidés. Certains membres de cette famille utilisent leurs membres postérieurs pour s'enfouir dans la vase et d'autres vivent dans un milieu aquatique. Les darwinistes affirment que les poissons sont les ancêtres des amphibiens, sans preuve à l'appui. Les découvertes scientifiques démontrent, au contraire, que les différences anatomiques entre les deux espèces sont si importantes qu'il est impossible que les amphibiens soient issus des poissons.

Selon les archives fossiles, les trois classes basiques des amphibiens ont émergé spontanément. L'évolutionniste Robert Carroll dit :

Les plus anciens fossiles de grenouilles, de cécilies et de salamandres sont apparus entre le jurassique inférieur et moyen. Tous présentent la plupart des attributs importants de leurs descendants vivants. (Robert L. Carroll, Patterns and Processes of Vertebrate Evolution, Cambridge: Cambridge University Press, 1997, pp. 292-293)












APPEL A L’UNION ISLAMIQUE

Une Union islamique fondée sur les principes du Coran aidera l’humanité à connaître la justice, la paix et la morale enseignée par le Coran et sera la clé du bonheur commun. Depuis l’époque du Prophète Mohammed (pbsl), les musulmans ont joué le rôle d’avant-garde dans les domaines de la science, de la raison, de la pensée de l’art, de la culture, et ont beaucoup apporté à l’humanité. 
Quand l’Europe était encore dans les ténèbres, les musulmans enseignaient au monde la science, la logique, l’art, l’hygiène et maintes autres choses. Afin de restaurer la grandeur de l’Islam, les musulmans d’aujourd’hui doivent être guidés par la morale du Coran et la Sunna du Prophète (pbsl).
Comment mener à bien ce projet? C’est ce que nous analyserons tout au long de cet essai. Il est à noter que parmi tous les pays musulmans, la Turquie a un rôle important à jouer en tant qu’héritière de l’Empire Ottoman, fondateur de l’Union islamique qu’il dirigea pendant cinq siècles. La Turquie possède l’infrastructure sociale et la tradition étatique nécessaires pour répondre aux exigences de cette charge importante. De plus, de tous les pays musulmans, c’est celui qui a les relations les plus développées avec l’Occident et il se trouve dans une situation idéale pour servir de médiateur entre l'Occident et le monde musulman. La Turquie a aussi une tradition de tolérance et d’harmonie et incarne la croyance d’Ahl al-Sunna commune à la majorité des musulmans, non celle d’une certaine secte. Tout ceci fait de la Turquie le candidat le plus qualifié pour être à la tête de cette Union islamique.
Il est urgent que les solutions présentées ici soit mises en place rapidement, car les risques d’un choc des civilisations entre les mondes occidental et islamique augmente chaque jour. L’instauration de l’Union islamique écartera ce danger.
 Ainsi que va le montrer cet essai, l’Union islamique jouera un grand rôle dans la prévention de toute escalade, car tous les pays musulmans agiront ensemble, comme un seul bloc.













La panique darwiniste en France

Apres un court délai de sa publication en turc et en anglais, l’ouvrage  intitulé “L’Atlas de la Création” de Harun Yahya a été publié en français et a eu une grande influence en France et en Europe.

En outre de sa magnificence et de son apparence impressionnante, cet ouvrage richement illustré attire l’attention avec son contenu qui présente les preuves de la création et met au jour l’invalidité de la théorie de l’évolution.

L’envoi  gratuit de nombreux exemplaires de cet ouvrage splendide, dans un but de présentation, aux plusieurs politiciens, bureaucrates, académiciens, artistes, scientifiques connus et aux gens  prééminents a causé, selon leur terme, “un tremblement de terre idéologique” parmi ceux qui défendent aveuglément la théorie de Darwin.   
 

Desktop View