Harun Yahya

RAMADAN 2009, 8. JOUR











Il dit : "Adorez-vous donc, en dehors d’Allah, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus. Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d’Allah ! Ne raisonnez-vous pas ?" Ils dirent : "Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles)." Nous dîmes : "O feu, sois pour Ibrahim une fraîcheur salutaire." Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants.

(Sourate al-Anbiya, 66-70)










Allah facilitera l'accès au paradis à celui qui emprunte une voie avec le désir d'acquérir la science. Certes, les anges recouvrent de leur ailes (protectrices) l'étudiant en quête de science par égard pour ce qu'il a fait. Les habitants des cieux et de la terre et jusqu'aux poissons dans la mer demandent pardon pour le savant. La supériorité du savant sur le dévot est celle de la lune par rapport aux autres astres. Les savants sont bien les héritiers des prophètes. Et les prophètes n'ont légué ni dirham ni dinar. Ils n'ont légué que la science. Celui qui s'empare de cet héritage s'empare d'un bien considérable.

Rapporté par Aboû Daoud et At-Tirmidhi








La conception chez les dauphins
 
Chez les dauphins la respiration n'est pas un réflexe, comme elle l'est pour les humains et les autres mammifères terrestres, mais elle est un mouvement volontaire.14 En d'autres mots, les dauphins décident de respirer comme nous décidons de marcher. Il y a aussi une précaution prise afin d'empêcher l'animal de se noyer lorsqu'il dort dans l'eau. Pendant qu'il dort, le dauphin utilise l'hémisphère droit et gauche chacun à leur tour, à des intervalles d'environ 15 minutes. Tandis qu'un hémisphère cérébral dort, le dauphin utilise l'autre pour remonter respirer à la surface.

Les dauphins respirent en utilisant leurs poumons comme les autres mammifères, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas respirer dans l'eau comme les poissons. Pour cette raison, ils remontent régulièrement à la surface pour respirer. Un trou au-dessus de leur tête leur permet de faire cela. Les corps des dauphins sont si bien conçus que, lorsqu'ils plongent dans l'eau, ce trou est automatiquement fermé par un capuchon, empêchant ainsi à l'eau de pénétrer dans le corps du dauphin. Quand l'animal remonte à la surface, le capuchon s'ouvre à nouveau.

Le museau du nez du dauphin est une autre conception facilitant les mouvements de l'animal dans l'eau. Grâce à cette structure, l'animal utilise moins d'énergie pour fendre l'eau et nager à grande vitesse. Les bateaux modernes utilisent aussi un avant ressemblant au museau du dauphin, conçu hydrodynamiquement pour augmenter la vitesse des bateaux comme dans le cas des dauphins.

De plus, les dauphins peuvent nager à des vitesses si grandes qu'elles fascinent les scientifiques. Un flux d'eau régulier se forme autour des corps des dauphins. Les recherches menées sur la peau des dauphins ont mis à jour la raison de ce flux. La peau d'un dauphin est constituée de trois couches. La couche externe est fine et très élastique. La couche du milieu est composée principalement de tissu conjonctif et elle possède des appendices ressemblant à des brosses en plastique qui ancrent la couche externe à la couche médiane. La troisième couche, interne, est constituée de paquets de fibres élastiques. Par conséquent, quand des turbulences commencent à se former dans l'eau autour du dauphin nageant rapidement, la peau externe transmet la pression extrême causée par cette turbulence aux couches internes et elles l'absorbent. Ainsi, la turbulence qui était en train de se former disparaît avant qu'elle soit capable de grandir.

Toutes ces structures, exclusives aux seuls dauphins parmi tous les autres animaux, sont une preuve claire d'une conception intelligente. Allah a créé les dauphins, comme toutes les autres créatures, avec leurs structures corporelles en accord avec leur environnement.










Les secrets de la soumission au destin et de la confiance en Allah

Mettre sa confiance en Allah est un attribut particulier aux croyants qui ont la foi profonde, qui peuvent apprécier la puissance d'Allah et qui sont proches de Lui. D'importants secrets et bénédictions gisent dans le fait de se résigner à la volonté divine. La résignation à Allah implique une soumission et une confiance en Allah et au destin qu'Il a créé. Allah a créé tous les êtres, les animaux, les plantes, ainsi que les objets inorganiques, chacun avec son propre but ou destin.

Le Soleil, la Lune, les mers, les lacs, les arbres, les fleurs, une fourmi minuscule, une feuille qui tombe, une simple particule de poussière sur votre bureau, une pierre qui roule sous votre pied en marchant, la chemise que vous avez achetée voilà dix ans, la pêche dans votre réfrigérateur, votre mère, votre père, vos proches, vos amis de l'école primaire, vous-même - bref tout a été prédéterminé des millions d'années auparavant selon un décret assigné par Allah. Le destin de chaque être est écrit dans un livre. Le moment de la mort de tous les êtres, la minute où une feuille tombe, le temps où la pêche dans votre réfrigérateur commence à pourrir et toutes les étapes du mouvement de la petite pierre qui roule sous votre pied dans la rue, chaque événement, important ou petit est contenu dans ce livre.

Les croyants ont la foi au destin et ils savent que Allah détermine ce destin de la meilleure manière pour eux. C'est pourquoi, ils placent leur confiance en Allah à chaque moment de leur vie. Ils se rendent compte que Allah crée tous les événements conformément à un but divin et il y a du bien dans tout ce qu'Il crée. Par exemple, une maladie mortelle dont ils sont atteints, un ennemi dur et impitoyable auquel ils sont confrontés, des accusations fausses dont ils sont victimes alors qu'ils sont innocents ou des événements les plus terrifiants que l'on puisse imaginer n'ébranlent pas la foi des croyants pas plus qu'ils ne provoquent de crainte dans leur cœur. Ils font bon accueil à ce que Allah a créé pour eux. Les croyants prennent grand plaisir à affronter des situations qui terrifieraient ou désespéreraient un incroyant, car ils savent que même le scénario le plus redoutable a été précédemment projeté par Allah pour les éprouver. Ceux qui se montrent fermes et qui font confiance en Allah et à Son destin, obtiendront l'amour et l'agrément d'Allah et gagneront le paradis pour l'éternité. Par conséquent, les croyants jouissent du confort et de la joie de placer leur confiance en leur Seigneur pendant toute leur vie. C'est une bénédiction et un secret que Allah révèle aux croyants. Allah énonce dans le Coran qu'Il "aime en vérité, ceux qui Lui font confiance" (Sourate Al-Imran, 159).

Le messager d'Allah, paix et bénédiction sur lui, a également précisé :

Un serviteur d'Allah ne peut avoir la vraie foi à moins qu'il ne croie au Qadar (décret) avec ses bons et mauvais côtés et sache qu'il ne peut rien empêcher de tout ce qui lui arrive (en bien ou en mal) et qu'il ne peut rattraper aucune chose qui lui échappe de lui (qu'elle soit bonne ou mauvaise).1

Un autre aspect mentionné dans le Coran concerne la confiance en Allah est le fait de "prendre des précautions". Le Coran nous informe de nombreuses précautions que les croyants prennent dans diverses situations. Dans beaucoup d'autres versets, Allah indique également que ces mesures qui sont acceptées par Allah comme un acte d'adoration ne peuvent pas changer le destin. Le Prophète Jacob, que la paix soit sur lui, a prévenu ses fils pour qu'ils prennent des précautions en entrant dans la ville mais par la suite il leur a rappelé de faire confiance en Allah :

Et il dit: "Ô mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par portes séparées. Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les desseins d'Allah. La décision n'appartient qu'à Allah: en Lui je place ma confiance. Et que ceux qui placent leur confiance la placent en Lui." (Sourate Youssouf, 67)

 





Comme les propos du Prophète Jacob l'indiquent, les croyants prennent certainement des précautions, mais ils savent qu'ils ne peuvent pas changer le destin que Allah leur a assigné. Par exemple, une personne doit conduire conformément aux règles de la circulation et ne pas conduire négligemment. C'est une précaution importante et une forme de culte pratiquée dans son propre intérêt et pour celui des autres. Cependant, si Allah veut que cette personne meure dans un accident de voiture, aucune mesure ne peut être prise pour empêcher sa mort. Parfois le fait de prendre des précautions ou d'agir peut faire croire à une personne d'avoir échappé à la mort. On peut également prendre une décision cruciale, qui change le cours entier d'une vie, comme on peut récupérer d'une très grave maladie en montrant de la force et de l'endurance. Cependant, tout cela se produit parce que Allah le décrète ainsi. Certaines personnes interprètent cette sorte d'événements comme s'ils "surmontaient ou changeaient le destin". Mais, personne, même celles qui apparaissent les plus fortes et les plus résolues dans le monde, ne peuvent changer ce que Allah a décrété. Aucun homme n'a une telle puissance. Au contraire, chaque être est faible en face de la décision. Le fait que certains ne l'admettent pas ne change rien à la vérité. En réalité, le fait de nier le destin est également décrété. Pour cette raison, ceux qui échappent à la mort ou à une maladie, ou ceux dont le cours de la vie change complètement, vivent ces événements parce qu'ils ont été décrétés. Allah nous l'explique ainsi dans le Coran :

Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole. (Sourate al-Hadid, 22-23)

Comme précisé dans ce verset, tout événement est prédéterminé et enregistré dans un livre connu d'Allah. Par conséquent, Allah ordonne à l'homme de ne pas s'affliger au sujet de ce qui lui échappe. Par exemple, une personne qui perd toute sa fortune lors d'un incendie ou lors d'une transaction commerciale subit cette perte parce qu'elle a ainsi été décrétée. Il n'est possible ni d'empêcher, ni d'éviter ces événements. Ainsi, il serait insignifiant de se tourmenter pour une telle perte. Allah met Ses serviteurs à l'épreuve par de nombreux événements qui ont été décrétés pour eux. Ceux qui mettent leur confiance en Allah quand ils se trouvent face à de tels incidents obtiennent Sa satisfaction et Son amour. Ceux qui n'ont pas foi en Allah, par ailleurs, ne sauront jamais échapper aux ennuis, aux malheurs et aux inquiétudes dans ce monde toute leur vie durant, et seront punis éternellement dans l'au-delà. Il est évident que placer sa confiance en Allah est un bien et un confort dans cette vie et dans l'autre. En révélant ces secrets aux croyants, Allah les soulage et leur facilite les épreuves sur terre.

_____________________

1. At-Tirmidhi, Destiny 10, 2145










Le Prophète (pbsl) magnifiait continuellement notre Seigneur

Conformément à l’ordre d'Allah révélé dans le verset du Coran qui dit: “… Et proclame hautement Sa grandeur.” (Sourate al-Isra’: 111), chaque fois que le Prophète expliquait une question, conseillait les croyants, prêchait aux gens ou priait, il évoquait Allah par Ses noms les plus beaux et les plus sublimes. Il rendait hommage à Sa puissance, Sa majesté et Sa grandeur. Allah a indiqué au Prophète dans maints versets de quelle façon s’adresser aux hommes:


Dis : “O Allah, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. Tu fais pénétrer la nuit dans le jour, et Tu fais pénétrer le jour dans la nuit, et Tu fais sortir le vivant du mort, et Tu fais sortir le mort du vivant. Et Tu accordes attribution à qui Tu veux, sans compter.” Dis: “Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien que vous le divulguiez, Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah est omnipotent.” (Sourate Al-Imran, 26-27-29)

Dis : “… Le jugement n’appartient qu’à Allah: Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.” (Sourate al-An’am, 57)

Dis : “O hommes! Je suis pour vous tous le Messager d'Allah, à qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son Messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.” (Sourate al-A’raf, 158)

Dis : “Si la mer était une encre [pour écrire] les paroles de mon Seigneur, certes la mer s’épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort.” (Sourate al-Kahf, 109)

Dis : “Il est Allah, Unique. Allah, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.Et nul n’est égal à Lui.” (Sourate al-Ihlas, 1-4)







Lorsqu’il voulait conseiller un musulman, le Prophète lui rappelait toujours en premier lieu la grandeur d'Allah en disant :

Il n’y a point de divinité hormis Allah, Il est unique et n’a pas d’associé, à Lui appartiennent la louange et l’autorité, et Il a pouvoir sur toute chose, louanges à Allah, il n’y a point de divinité hormis Allah, Allah est le plus grand, il n’y a de force et de puissance qu’en Allah. (Fiqh-us-Sunna, volume 4, p. 114)

Tout musulman qui prend pour modèle l’attitude du Prophète, sa morale et sa piété, et vit selon le Coran et la sounna, doit parler d’une façon qui rappelle aux gens la grandeur et la puissance d'Allah, les inviter à suivre Sa voie et à L’aimer et à Le craindre. Chaque fois qu’il parle, il doit montrer qu’il vit dans le souvenir d'Allah et se tourne constamment vers Lui.

Le Prophète exhortait toujours les gens à aimer Allah, et à l’aimer en vertu de cet amour pour Allah. Il dit dans un hadith :

Aime Allah pour la subsistance qu’Il t’a accordée. Aime-moi aussi, comme Allah m’aime. (Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001, volume IV, p. 288)








L'impasse moléculaire de l'évolution

La théorie de l'évolution prétend que la vie a commencé avec une cellule qui elle-même s'est formée par hasard. Selon ce scénario, quatre milliards d'années auparavant, divers éléments chimiques sans vie ont connu une réaction dans l'atmosphère terrestre principale, donnant ainsi naissance à la première cellule vivante grâce aux effets de la foudre et de la pression.

Premièrement, il y a lieu de préciser que ce n'est absolument pas scientifique de prétendre que des matériaux inanimés peuvent se grouper pour former la vie. C'est une supposition qui jusque là n'a été prouvée par aucune observation ni expérience. La vie n'est générée que par la vie. Chaque cellule vivante est formée par mitose d'une autre cellule. Personne dans le monde, même pas dans les laboratoires les plus sophistiqués, n'a encore réussi à constituer une cellule vivante en regroupant des matériaux inanimés.

La théorie de l'évolution prétend que la cellule vivante, qui ne peut pas être produite même grâce au cerveau humain, au savoir et à la technologie, a réussi à se former dans les conditions primordiales de la vie. Dans les pages suivantes, nous examinerons pourquoi cette hypothèse est contraire aux principes les plus élémentaires de la science et de la raison.

Le conte de la "cellule produite par hasard"

Si l'on croit qu'une cellule vivante peut exister par hasard, personne ne peut nous empêcher de croire l'histoire suivante. C'est l'histoire d'un village:

Un jour, une masse d'argile coincée entre les rochers sur une terre stérile a été mouillée par la pluie. La masse argileuse sèche et se solidifie au contact du soleil et prend une forme rigide et résistante. Ensuite, ces rochers qui ont également servi de moule, ont été réduits d'une certaine manière en miettes pour qu'apparaisse en fin de compte une brique d'une forme parfaite. Cette brique attend dans les mêmes conditions naturelles pendant longtemps avant qu'une brique similaire ne se forme. Ce processus continue jusqu'à ce que des centaines de milliers de briques aient été formées dans le même endroit. Toutefois, et par pure coïncidence, aucune des briques formées auparavant n'a subit de dégâts. En dépit de leur exposition à la tempête, à la pluie, au vent, à la chaleur torride et au froid glacial pendant des milliers d'années, les briques ne se fissurent pas, ne se cassent pas ou tout simplement ne sont pas détachées. Au contraire, elles attendent au même endroit avec la même détermination jusqu'à ce que d'autres briques se forment.








Confessions d'évolutionnistes

FOCUS

  






Jeffrey Bada





La plus grande crise que traverse la théorie de l'évolution consiste à expliquer l'origine de la vie. La raison en est que les molécules organiques sont si complexes que leur formation ne peut pas être expliquée par la simple coïncidence et il est tout à fait impossible qu'une cellule organique ait été formée par hasard.

Les évolutionnistes ont fait face à la question sur l'origine de la vie vers le deuxième quart du 20ème siècle. L'évolutionniste russe, Alexander I. Oparin, une référence immense dans la théorie de l'évolution moléculaire, déclare dans son livre The Origin of Life, publié en 1936: 









Alexander Oparin





"Malheureusement, l'origine de la cellule demeure la question la plus mystérieuse de la théorie de l'évolution." 1

Depuis Oparin, les évolutionnistes ont multiplié les expériences, conduit des recherches et émis des observations afin de prouver qu'une cellule pouvait être formée par hasard. Cependant, ces nombreuses tentatives n'ont fait que démontrer davantage la nature complexe de la cellule et réfuter ainsi les hypothèses avancées par les évolutionnistes. Le professeur Klaus Dose, le président de l'Institut de Biochimie à l'Université de Johannes Gutenberg, déclare:

"Plus d'une trentaine d'années consacrée aux expériences sur l'origine de la vie dans les domaines de l'évolution chimique et moléculaire ont conduit à un meilleur discernement de l'immensité du problème de l'origine de la vie sur terre plutôt qu'à une résolution de ce mystère. A présent, toutes les discussions sur les principales théories et expériences dans ce domaine finissent dans une impasse ou par une confession d'ignorance." 2

La déclaration suivante faite par le géochimiste Jeffrey Bada de San Diego Scripps Institute prouve davantage le désespoir des évolutionnistes face à cette impasse:

"Aujourd'hui, alors que nous saluons le départ du 20ème siècle, nous sommes toujours en face du plus grand problème insoluble que nous avions au tout début de ce même siècle: Comment la vie est-elle apparue sur terre?" 3

Un rédacteur scientifique du New York Times, Nicholas Wade fait un commentaire similaire en juin 2000:

"Tout n'est que mystère lorsqu'il s'agit de l'origine de la vie sur terre, et il semble que plus l'on sait, plus le puzzle devient compliqué." 4

______________________

1 Alexander I. Oparin, Origin of Life, (1936) NewYork: Dover Publications, 1953 (Reprint), p.196.
2 Klaus Dose, "The Origin of Life: More Questions Than Answers", Interdisciplinary Science Reviews, Vol 13, No. 4, 1988, p. 348
3 Jeffrey Bada, Earth, February 1998, p. 40
4 Nicholas Wade, "Life's Origins Get Murkier and Messier", The New York Times, June 13, 2000, pp. D1-D2







Lorsque le nombre de briques est suffisant, celles-ci construisent un immeuble en se positionnant les unes sur les autres et les unes à côté des autres, après avoir été accidentellement traînées par les effets des éléments naturels tels que les vents, les tempêtes ou les tornades. Pendant ce temps-là, les matériaux comme le ciment ou le mélange de terre se forment dans des "conditions naturelles" au bon moment et se glissent sous les briques pour les soutenir. Parallèlement à tout cela, le minerai de fer se forme sous terre grâce aux "conditions naturelles" jetant ainsi les fondations d'un immeuble qui sera formé par ces briques. A la fin de ce processus, un immeuble complet est construit, avec tous ses matériaux, ses travaux de menuiserie et ses installations intactes.

Bien entendu, un immeuble ne consiste pas uniquement en une fondation, quelques briques et du ciment. Comment alors obtient-on les matériaux manquants? La réponse est simple: tous les matériaux nécessaires à la construction de l'immeuble existent dans le sol sur lequel l'immeuble est construit. Le silicium pour le verre, le cuivre pour les câbles électriques, le fer pour les colonnes, les madriers et la tuyauterie, etc. Tout cela existe sous terre en quantité abondante. Il suffit que le talent des "conditions naturelles" intervienne pour que ces éléments prennent forme et soient placés à l'intérieur de l'immeuble. Toutes les installations, les travaux de menuiserie et les accessoires sont placés parmi les briques à l'aide du vent qui souffle, de la pluie et des tremblements de terre. Tout s'est tellement bien déroulé que les briques sont disposées de manière à laisser les espaces nécessaires aux fenêtres comme si ces briques savaient que quelque chose appelée fenêtre allait être formée plus tard grâce aux conditions naturelles. En outre, elles n'ont pas oublié de laisser l'espace nécessaire à l'installation de l'eau, de l'électricité et du chauffage, qui seraient eux aussi mis en place par hasard. Tout s'est tellement bien déroulé que les "coïncidences" et les "conditions naturelles" produisent une conception parfaite.

Si vous arrivez à croire cette histoire, vous n'aurez donc aucun mal à imaginer comment les autres immeubles de la ville, les usines, les autoroutes, les trottoirs, les structures souterraines, les communications et les systèmes de transport sont apparus. Si vous avez des connaissances techniques et si le sujet vous est suffisamment familier, vous serez en mesure de rédiger un ouvrage extrêmement "scientifique" en quelques volumes pour évoquer vos théories sur "le processus évolutif du système d'évacuation des eaux usées et son adaptabilité aux structures actuelles". Vous recevrez probablement des honneurs et des prix académiques pour les études brillantes que vous avez menées et vous pouvez vous considérer un génie à la science infuse.

La théorie de l'évolution prétend que la vie est apparue par hasard, ce qui n'est pas moins absurde que notre histoire. Car, avec tous ses systèmes de fonctionnement, systèmes de communication, de transport et de gestion, une cellule n'est pas moins complexe qu'une ville.







La complexité de la cellule


La cellule est le système le plus complexe et le plus élaboré que l'homme ait jamais connu. Michael Denton, professeur de biologie, explique ce fait dans son ouvrage intitulé Evolution: A Theory in Crisis (L'évolution: une théorie en crise):



"Pour cerner la réalité de la vie comme elle a été dévoilée par la biologie moléculaire, nous devons agrandir la cellule un milliard de fois jusqu'à ce que son diamètre atteigne vingt kilomètres et ressemble à un énorme vaisseau spatial dont la taille peut couvrir une ville comme Londres ou New York. Nous verrons ainsi un objet d'une grande complexité. Sur la surface de la cellule, il existe des millions d'ouvertures comme celles qu'on trouve sur un grand vaisseau spatial. Elles s'ouvrent et se referment pour permettre un flot régulier de matériaux. Si on rentre dans ces ouvertures, nous verrons un monde d'une technologie suprême et d'une complexité qui laisse perplexe. (une complexité) au-delà de notre capacité créative; une réalité qui est l'antithèse du hasard et qui dépasse de loin tout ce que l'intelligence humaine a pu produire."














CRANE DE PANDA









Age : 88 millions d'années





Localisation : Chine


Période : Crétacé











Les archives fossiles indiquent que les pandas ont toujours existé en tant que pandas, sans subir la moindre évolution. La preuve en est ce crâne de panda fossilisé depuis 88 millions d'années ici représenté.

Aucun panda ne s'est jamais laissé aller à dire un jour : "Je peux me redresser sur deux pattes de temps en temps, alors pourquoi ne pas me redresser et marcher tout le temps sur deux pattes ?" Suite à quoi, il se serait mis à modifier sa structure squelettique. Les pandas sont restés identiques, avec les mêmes caractéristiques que celles qu'ils présentent aujourd'hui encore, en dépit du passage de dizaines de millions d'années.

Ce fait n'est pas propre au panda, toutes les autres formes de vie sont concernées. Aucun être vivant n'a, en somme, subi un quelconque processus d'évolution ni une quelconque transformation.













LA CREATION DE L’UNIVERS

Dominant le monde de la science au 19ème siècle, la philosophie matérialiste soutenait que l’Univers était un tas de matière incontrôlé qui existe depuis l’éternité. Cependant les découvertes faites au 20ème siècle ont rejeté cette déclaration matérialiste. Aujourd’hui, la science a prouvé que l’Univers fut créé à partir du Big Bang. De plus, toute mesure physique de l’Univers est conçue de manière à entretenir la vie humaine. Tout depuis les réactions nucléaires dans les étoiles aux propriétés chimiques d’un atome carbonique ou d’une molécule d’eau est créé dans une harmonie extraordinaire. Le présent ouvrage d’Harun Yahya, un des intellectuels musulmans les plus en vue de notre temps, a été rédigé afin d’attirer l’attention sur la création exaltée et parfaite d’Allah, le Seigneur de tous les mondes.   


 











Les preuves de la création

Les œuvres de Harun Yahya se composent de passages saisissants qui mettent en valeur des idées fondamentales sur plusieurs thèmes. Dans ce site, vous trouverez les preuves de la création divine, mises au jour par le style sincère de l'auteur, basées sur les faits scientifiques et le Coran. Quiconque lit ces livres attentivement se rendra compte de la véritable nature du monde dans lequel il vit.   
 

Desktop View