Harun Yahya

Ramadan 2012, 17. jour










 

Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez.  (Sourate an-Nahl, 90)

 


 

Crains Allah où que tu te trouves, si tu commets une mauvaise action, fais la suivre d'une bonne action, laquelle l'effacera, et traite les gens avec un bon caractère. (Rapporté par Ahmad Ibn Hanbal et al-Hâkim)

 







Ad-Da'ı (Celui Qui Appelle)

O vous qui croyez ! Répondez à Allah et au messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu'Allah s'interpose entre l'homme et son cœur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés. (Sourate al-Anfal, 24)

Les hommes pensent qu'ils sont mieux placés pour veiller sur leurs affaires, prendre les meilleures décisions et établir leurs propres principes de vie, et ils croient que la  clef de la réussite consiste à suivre ces principes qu'ils se sont fabriqués.

Mais c'est là une grande illusion car Allah a créé l'humanité et est plus proche de nous que notre veine jugulaire. On peut ignorer beaucoup de choses sur nous-mêmes, mais Allah, Lui, embrasse de Sa science tout ce qui nous concerne, Il sait tout de nos caractéristiques visibles et cachées, de nos pensées les plus secrètes, de notre inconscient. Par ailleurs, nous ne savons rien de ce que nous réserve l’avenir et il nous arrive d'oublier certaines de nos expériences passées. Mais Allah, Qui ne se trompe ni n'oublie, sait tout ce qui est arrivé et arrivera dans notre vie. C'est pour ces raisons précisément qu'Allah est le plus à même de savoir ce qui est mieux pour nous.

Allah attire notre attention sur ce fait dans le verset suivant :


" … Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah Qui sait, alors que vous ne savez pas. " (Sourate al-Baqarah, 216)


Aussi doit-on répondre à l'appel d'Allah et suivre le "chemin  qui nous donne la vie". Allah nous a clairement indiqué quel était ce chemin à travers le Coran révélé à notre Prophète (pbsl). Dans chaque verset, Allah énonce les principes que l'on doit suivre pour obtenir le salut.

http://harunyahya.fr/fr/books/28742/Les_noms_dAllah/chapter/9237




Tous Les Musulmans Doivent Vouloir Avec Un Grand Enthousiasme La Réalisation De l'Union Islamique




http://harunyahya.fr/fr/works/116387/Tous-les-Musulmans-doivent-vouloir-avec-un-grand-enthousiasme-la-realisation-de-lUnion-Islamique





Le Mot "Pharaon" Dans Le Coran

Dans l'Ancien Testament, le dirigeant égyptien à l'époque du Prophète Abraham (psl) et du Prophète Joseph (psl) est appelé "Pharaon". Cependant, ce titre était en réalité usité après les époques de ces deux prophètes.

En parlant du dirigeant égyptien qui vivait à l'époque du Prophète Joseph (psl), c'est le mot arabe al-Malik qui est utilisé dans le Coran : il se réfère au dirigeant, au roi ou au sultan.

Et le roi dit : "Amenez-le moi". (Coran, 12 : 50)

Le gouverneur à l'époque du Prophète Moïse (psl), d'autre part, est appelé "Pharaon". Cette distinction que l'on trouve dans le Coran est absente de l'Ancien et du Nouveau Testaments, et les historiens juifs ne la font pas non plus. Dans la Bible, le mot "Pharaon" est utilisé systématiquement pour faire référence au monarque égyptien. Par contre, le Coran est beaucoup plus précis et concis dans la terminologie qu'il emploie.

Dans l'histoire de l'Egypte, l'utilisation du mot "Pharaon" date seulement de la dernière période. Ce titre n'a commencé à être utilisé qu'au 14ème siècle av. JC, pendant le règne d'Amenhotep IV (Akhenaton). Le Prophète Joseph (psl) vécut au moins 200 ans avant cette époque.230

L'Encyclopédie Britannica définit le mot "Pharaon" comme un titre de respect utilisé à l'époque du Nouvel Empire (période qui commence avec la 18èmedynastie, 1539-1292 av. JC) et ce jusqu'à la 22ème dynastie (945-730 av. JC). Après cela, ce titre devint celui du monarque. Les autres informations sur ce sujet viennent de l'Academic American Encyclopaedia, qui déclare que le titre de Pharaon n'a commencé à être utilisé qu'à l'époque du Nouvel Empire.

Comme nous l'avons vu, l'utilisation du mot "Pharaon" date d'une période spécifique de l'histoire. Dès lors, la distinction faite par le Coran quant aux titres égyptiens des différentes époques est une autre preuve que le Coran est la parole de Dieu.

230. Elias Karîm, "Qur'anic Accuracy vs. Biblical Error: The Kings & Pharaohs of Egypt", www.islamic-awareness.org/Quran/Contrad/External/josephdetail.html ;
Dr Abu Ameenah Bilal Philips, "An Aspect of the Qur'aan's Miraculous Nature", www.islaam.com/Article.asp?id=40Description: http://www.miraclesducoran.com/images/uparrow.gif

http://www.miraclesducoran.com/historique_05.html



Etre Reconnaissant Envers Allah

Allah a créé toute chose avec une certaine intention ; tout comme Ses bienfaits. Chacun de ces bienfaits – notre vie, notre foi, notre nourriture, notre santé, nos yeux et nos oreilles – est un don pour l’humanité qui doit être reconnaissante envers Allah.

Quand on laisse l’insouciance et l’ignorance derrière nous, et commençons à penser et voir avec raisonnement, on réalise que tout ce qui nous entoure est en réalité une faveur accordée par notre Créateur, Allah. La nourriture que nous mangeons, l’air que nous respirons, toutes les beautés qui nous entourent, et en particulier nos yeux qui nous laissent voir toutes ces choses – tout est un bienfait venant d’Allah. Ces bienfaits sont tellement nombreux que le Coran dit : "Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allah est pardonneur, et miséricordieux." (Sourate an-Nahl, 18)

Sans aucun doute, tous ces bienfaits sont donnés pour une bonne raison. Rien n’est créé simplement pour l’utiliser comme souhaité. Au contraire, la raison pour toutes ces faveurs – peu importe ce que c’est – est d’instruire l’humanité envers Allah ; car tout ce qui est donné nécessite la gratitude en retour. Allah est Celui Qui donne en permanence tous ces bienfaits ; nous ne devons donc montrer notre gratitude qu’envers Lui.

La reconnaissance est à la fois une grande prière et un moyen de nous protéger contre "les transgressions". Sans cela, les gens ont un attrait envers la dépravation et le mal, oubliant leurs faiblesses et deviennent arrogants, et le sont plus quand ils s’enrichissent et deviennent plus puissants. Montrer notre gratitude envers Allah nous sauvegarde d’une telle "dépravation". Ceux qui montrent leur reconnaissance envers Allah le font en sachant que tout ce qu'ils obtiennent est donné par Allah, à Qui ils appartiendront toujours. Ils savent qu'ils sont responsables d'utiliser ces bienfaits de la manière qu’Allah veut. C'était sur cette gratitude envers Allah que la modestie et la maturité des prophètes reposaient, comme David ou Salomon à qui de grandes richesses, états et souveraineté furent donnés. Qarun, qui ingrat envers Allah, a été dépravé à causes de ses possessions.

Si un croyant démontre qu'il ne deviendra pas arrogant et impertinent avec les bienfaits et les richesses qu'il reçoit, Allah lui donnera bien plus.

…Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible. (Sourate Ibrahim, 7)

La gratitude ne doit pas se montrer seulement avec des mots, mais en utilisant chaque faveur de manière approuvée par Allah. Les croyants sont responsables d'utiliser toutes les choses qu'ils ont reçues selon la voie d’Allah. Tout d'abord, tous les croyants devraient commencer à utiliser tout ce qu'ils possèdent, et avant tout le corps qu’Allah leur a doté, pour lutter pour Sa cause. Allah nous informe également que nous devons montrer notre gratitude envers Lui, en proclamant tous Ses bienfaits, c'est-à-dire en communiquant Son "message" :

Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t'a accueilli ! Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t'a enrichi. Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas. Quant au demandeur, ne le repousse pas. Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. (Sourate ad-Duha, 5-11)

http://harunyahya.fr/fr/books/4724/LES_VALEURS_MORALES_DU_CORAN/chapter/9624



Des Systèmes De Vision Différents

Pour beaucoup d'animaux vivant en mer, la vue est extrêmement importante pour la chasse et la défense. Aussi ces animaux, en majorité, sont-ils dotés de yeux parfaitement adaptés à la vie sous-marine.

Dans l'eau, la visibilité devient de plus en plus limitée en profondeur, surtout en dessous de 30 mètres. Les organismes qui vivent à cette profondeur possèdent des yeux adaptés à ces conditions.

La faune maritime, contrairement à la faune terrestre, possède des lentilles sphériques en parfait accord avec le milieu et la densité des profondeurs qu'elle habite. Comparée aux grands yeux elliptiques des animaux terrestres, cette structure sphérique est plus utile pour la vue dans l'eau; elle est ajustée pour voir les objets en gros plan. Quand l'oil scrute un objet se trouvant à une plus grande distance, tout le système oculaire est tiré vers l'arrière grâce à un mécanisme spécial des muscles de l'oil.

Une autre raison qui explique pourquoi les yeux de poissons sont sphériques est la réflexion de la lumière dans l'eau. Etant donné que l'oil est rempli d'un liquide qui a la même densité que l'eau, aucune réverbération ne se produit, au moment où une image constituée à l'extérieur est renvoyée vers l'oil. Par ailleurs, la lentille fixe totalement l'image de l'objet extérieur sur la rétine. Contrairement à l'être humain, le poisson voit très nettement dans l'eau.

Certains animaux comme la pieuvre possèdent de plus grands yeux afin de compenser la faible lumière des profondeurs de l'eau. En dessous de 300 mètres, les poissons à grands yeux ont besoin de capturer les éclairs des organismes environnants afin de pouvoir les voir. Ils doivent être spécialement sensibles à la faible lumière bleue pénétrant dans l'eau. C'est pourquoi, ces poissons possèdent énormément de cellules bleues sensibles dans la rétine de leurs yeux.

Au vu de ces exemples, chaque être vivant a des yeux singuliers conçus spécialement pour répondre aux besoins particuliers de son environnement. Ce fait prouve qu'ils sont créés exactement comme ils doivent l'être par un Créateur Qui a la sagesse éternelle, la connaissance et le pouvoir.

http://www.preuvesdelacreation.com/articles_13_ev.html



La Thermodynamique Réfute L'évolution

La deuxième loi de la thermodynamique, qui est acceptée comme l'une des lois de base de la physique, affirme que dans des conditions normales tous les systèmes qui sont laissés à eux-mêmes ont tendance à se désorganiser, se disperser, se dégrader et se détruire. C'est la fin inéluctable que tous les êtres affronteront d'une manière ou d'une autre selon cette loi; c'est un processus irréversible. 

Ceci est quelque chose que nous avons tous observée. A titre d'exemple, si vous abandonnez une voiture au milieu du désert, vous ne vous attendez tout de même pas à la retrouver en meilleur état des années après. Bien au contraire, vous constaterez que les pneus sont dégonflés, que les fenêtres sont cassées, que le châssis est rouillé, et que son moteur est en piteux état. C'est le même processus qui s'applique encore plus rapidement pour les êtres vivants. 

La deuxième loi de la thermodynamique est le moyen par lequel ce processus naturel est défini par des équations et des calculs physiques.
Cette célèbre loi de physique est également connue comme "la loi de l'entropie". L'entropie, c'est le degré d'organisation d'un système en physique. L'entropie d'un système s'accentue lorsque celui-ci avance à partir d'un état ordonné, organisé et planifié vers un autre plus désordonné, plus dispersé et non planifié. Le plus un système est désordonné, plus grande est son entropie. La loi de l'entropie affirme que l'Univers entier s'oriente inévitablement vers un état plus désordonné, plus dispersé et non planifié.

La validité de la deuxième loi de thermodynamique, en l'occurrence de la loi d'entropie, est établie théoriquement et par expérience. Le mécanisme présenté par l'évolution est en contradiction totale avec cette loi. Les scientifiques les plus éminents de notre époque s'accordent à dire que la loi de l'entropie sera le paradigme principal durant la prochaine période de l'histoire. Albert Einstein, le plus grand scientifique de notre temps, a déclaré que c'est "la première loi de toute notre science". Sir Arthur Eddington a également fait référence à cette loi comme "la loi métaphysique suprême de l'Univers entier".1

La théorie de l'évolution est avancée en faisant fi de cette loi de physique élémentaire et vraie à l'échelle de l'Univers. Le mécanisme proposé par l'évolution est en contradiction totale avec cette loi. Cette théorie prétend que des atomes et des molécules désordonnés, dispersés et sans vie se sont spontanément rassemblés dans le temps dans un certain ordre et plan pour constituer des molécules extrêmement complexes telles que les protéines, l'ADN et l'ARN. Ensuite, ils ont donné naissance progressivement à des millions d'espèces vivantes différentes dont la structure est encore plus complexe. Selon la théorie de l'évolution, ce prétendu processus qui donne lieu à une structure mieux planifiée, plus ordonnée, plus complexe et mieux organisée à chaque stade s'est formée d'elle-même dans des conditions naturelles. La loi de l'entropie démontre de toute évidence que ce prétendu processus naturel est en contradiction totale avec les lois physiques. 

Les scientifiques évolutionnistes sont également conscients de ce fait. J. H. Rush affirme:

Au cours de son évolution complexe, la vie entre en contradiction remarquable avec la tendance exprimée par la deuxième loi de la thermodynamique. Alors que la seconde loi exprime une progression irréversible vers l'entropie et le désordre, la vie se développe constamment vers des niveaux élevés d'ordre.2

Le scientifique évolutionniste Roger Lewin évoque l'impasse de l'évolution concernant la thermodynamique dans un article paru dans la revue Science:
Un problème que les biologistes ont affronté est la contradiction apparente de l'évolution avec la seconde loi de la thermodynamique. Les systèmes doivent se dégrader à travers le temps, donnant lieu à moins, pas davantage, d'ordre.3

Dans une célèbre revue évolutionniste, American Scientist, un autre scientifique évolutionniste, George Stravropoulos, évoque l'impossibilité thermodynamique de la formation spontanée de la vie et l'impossibilité d'expliquer l'existence de mécanismes vivants complexes par des lois naturelles: 
Cependant dans des conditions ordinaires, aucune molécule organique complexe ne peut se constituer spontanément. Elle se désintégrera plutôt conformément à la seconde loi. En effet, plus elle est complexe plus instable elle devient, assurant ainsi sa désintégration tôt ou tard. La photosynthèse et tous les processus de la vie, y compris la vie elle-même, en dépit d'un langage confus ou délibérément trompeur, ne peuvent pas encore être compris en termes de thermodynamique ou de toute autre science exacte.4

Comme ça a été reconnu, la seconde loi de la thermodynamique constitue un obstacle insurmontable pour le scénario de l'évolution en termes de science et de logique. Incapables de fournir la moindre explication scientifique et consistante pour surmonter cet obstacle, les évolutionnistes ne peuvent surmonter celui-ci que dans leur imagination. A titre d'exemple, le célèbre évolutionniste Jeremy Rifkin déclare que l'évolution submerge cette loi physique avec un "pouvoir magique":

La loi de l'entropie stipule que l'évolution dissipe toute l'énergie disponible pour la vie sur cette planète. Notre concept de l'évolution est exactement à l'opposé. Nous croyons que l'évolution crée d'une certaine manière et de façon magique une valeur et un ordre supérieurs sur terre.5
Ces propos démontrent parfaitement que l'évolution est une croyance totalement dogmatique.

1      Jeremy Rifkin, Entropy: A New World View, New York, Viking Press, 1980, p. 6.
2      J. H. Rush, The Dawn of Life, New York, Signet, 1962, p. 35.
3 Roger Lewin, "A Downward Slope to Greater Diversity", Science, vol. 217, 24 septembre 1982, p. 1239.
4      George P. Stravropoulos, "The Frontiers and Limits of Science", American Scientist, vol. 65, novembre-décembre 1977, p. 674.
5      Jeremy Rifkin, Entropy: A New World View, p. 55.

http://www.harunyahya.fr/fr/books/833/LE_MENSONGE_DE_L%E2%80%99EVOLUTION/chapter/1355






 

FEUILLE DE PEUPLIER

Age : 54 à 37 millions d’années

Période : Eocène

Localisation : Formation Green River, Utah, Etats-Unis

 

Ce fossile prouve que les peupliers ne sont pas les descendants d’une autre espèce végétale et qu’ils ont toujours existé sous l’aspect que nous leur connaissons aujourd’hui. L’exactitude de la ressemblance entre les peupliers ayant existé il y a 50 millions d’années et leurs homologues actuels est une solide preuve de la création. Le concept d’évolution s’avère n’être qu’une invention de l’imagination.

 
http://harunyahya.fr/fr/books/16839/LATLAS_DE_LA_CREATION___vol3/chapter/9311








http://harunyahya.fr/fr/works/1633/DES-SECRETS-DU-CORAN





http://www.la-matiere-est-une-illusion.com/

Desktop View