Harun Yahya

Ramadan 2012, 7. jour










Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui Qui subsiste par lui-même "Al-Qayyoûm". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône "Koursî", déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. (Sourate al-Baqara, 255)


Selon Abôu Horeîra (ra), l'Envoyé d'Allah, (saas), a dit :

"Que celui qui croit en Allah et au Jugement dernier parle donc sagement, ou qu'il se taise ; que celui qui croit en Allah et au Jugement dernier, traite donc bien son voisin ; que celui qui croit en Allah et

au Jugement dernier, traite donc bien son hôte."

(An Nâwâwi : Les quarante hadiths)







AL-MUJIB (Celui Qui répond)

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi. Alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. (Sourate al-Baqarah, 186)

La prière est un lien intime et personnel qui relie les hommes à Allah. A travers elle, ils expriment leurs problèmes et leurs désirs à leur Seigneur et implorent Son aide. Lui, de Son côté, entend la prière de Ses serviteurs et l’exauce. Il est plus proche de nous que notre veine jugulaire, sait et entend tout, et connaît mieux que quiconque nos pensées intimes. Ainsi, il suffit de penser à l'objet de notre désir pour lui transmettre notre demande. Ceci montre à quel point Allah est proche de nous.

Les croyants sont convaincus qu'Allah entend et répond à leurs prières d'une façon ou d'une autre, car ils savent qu'Allah décide de tout. C'est pourquoi ils ne craignent jamais que leurs prières restent inexaucées. Douter de la réponse d'Allah revient à mésestimer Son pouvoir. Or, il Lui est facile de répondre à chaque prière. Cependant cette réponse n'est pas forcément immédiate et il arrive qu'elle ne soi pas, directement, celle qu'on attendait. Dans un verset, Allah dit :

L'homme appelle le mal comme il appelle le bien, car l'homme est très hâtif.(Sourate al-Isra, 11)

Allah sait ce qui est bon ou mauvais pour nous, car c'est Lui Qui géré toutes les affaires de l'univers. Comme c'est le cas dans tout ce qu'Il fait, Il exauce les prières de la façon qui sied le mieux à Ses desseins divins comme l'indique le Coran :

Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah Qui sait, alors que vous ne savez pas.(Sourate al-Baqarah, 216)

Allah répond à toutes les prières, secrètes ou publiques, et manifeste par là Sa gloire. Pas un vœu ne reste inexaucé. Seul Allah entend et exauce les prières :

Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah sont des serviteurs comme vous. Invoquez-les donc et qu'ils vous répondent, si vous êtes véridiques. (Sourate al-Araf, 194)

Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier. (Sourate al-Kahf, 28)

Dis : “Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière; mais vous avez démenti (le Prophète). Votre [châtiment] sera inévitable et permanent." (Sourate al-Furqane, 77)

 



De La Pluie En Quantite Determinee

Une autre information que nous fournit le Coran à propos de la pluie, est le fait qu'elle est envoyée sur Terre "avec mesure". Ceci est mentionné dans la sourate az-Zukhruf ainsi :

Celui Qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte [aride]. Ainsi vous serez ressuscités. (Sourate az-Zukhruf, 11)

Cette quantité de pluie définie a été mesurée par la recherche moderne. On estime qu'en moins d'une seconde, environ 16 millions de tonnes d'eau s'évaporent de la Terre, soit 513 trillions de tonnes d'eau par an. C'est aussi la quantité de pluie qui tombe sur la Terre chaque année. Ainsi, l'eau circule continuellement selon un cycle équilibré, une "mesure". La vie sur Terre dépend de ce cycle de l'eau. Même si toute la technologie disponible dans le monde devait être employée dans cet objectif, ce cycle ne pourrait être reproduit artificiellement.

Même une légère déviation de cet équilibre entraînerait vite un déséquilibre écologique qui provoquerait la fin de toute vie sur Terre. Mais ça n'arrive jamais, et la pluie continue à tomber chaque année en déversant exactement le même volume, tout comme révélé dans le Coran.

La proportion de pluie ne s'applique pas seulement à sa quantité, mais aussi à la vitesse à laquelle tombent les gouttes d'eau. La vitesse de ces gouttes de pluie, et ce peu importe leur taille, n'excède pas une certaine limite.

Chaque année, la quantité d’eau qui s’évapore et qui revient à la Terre sous forme de pluie est "constante" : 513 trillions de tonnes. Cette quantité constante est indiquée dans le Coran par l’expression "Celui qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure". La régularité de cette quantité est très importante pour la continuité de l’équilibre écologique, et par conséquent pour le maintien de la vie.

Philip Lenard, un physicien allemand qui reçut le Prix Nobel de physique en 1905, découvrit que la vitesse de chute des gouttes d'eau augmente avec leur diamètre et ce jusqu'à 4,5 mm. Pour les gouttes de plus grande taille, cependant, la vitesse de chute ne dépasse pas 8 m par seconde. Il attribua cela au changement de forme de la goutte généré par le flux d'air au fur et à mesure que la taille de la goutte s'accroît. Le changement de forme augmente la résistance à l'air de la goutte et ralentit sa vitesse de chute.

Comme on peut le voir, le Coran veut peut-être attirer notre attention sur le subtil ajustement dans la pluie qui n'aurait pu être connu à l'époque de sa révélation.



L’Islam ordonne la solidarité et la coopération entre les peuples

Dans le Coran, Allah a communiqué ce commandement :

... Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! (Sourate al-Maidah, 2)

Comme le verset l’explique clairement, les fidèles luttent uniquement pour ce qui est bien. Ils prennent en considération les paroles de Allah du verset 127 de la sourate an-Nisa : "Et de tout ce que vous faites de bien, Allah en est, certes, omniscient." Ils n’oublient jamais qu’ils seront récompensés pour tout ce qu’ils auront fait devant notre Seigneur, mais Allah révèle qu’une aide mutuelle satisfaisante doit se faire dans un cadre de "bonté et de dévotion". La signification de bonté est également expliquée dans le verset 177 de la sourate al-Baqarah :

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le levant ou le couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au jour dernier, aux anges, au livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la salat et d’acquitter la zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux !

La véritable bonté, par conséquent, est relativement différente de la manière dont la société la perçoit généralement. Ceux qui n’appliquent pas la morale du Coran considèrent les bonnes actions comme des faveurs qu’ils accordent chaque fois qu’ils en ont envie. Généralement, ils se contentent de donner de l’argent à un mendiant, ou de céder leur place dans le bus à une personne plus âgée.

Pourtant, comme nous l’avons constaté dans le verset ci-dessus, le Coran décrit la bonté comme un concept qui régit la vie entière d’un croyant, comme une obligation qui doit être remplie tout au long de son existence, pas seulement quand il en a envie ou qu’il s’en souvient. En tant que serviteur, tout musulman possède une sincérité vraie et aide les pauvres et les nécessiteux, même s’il est lui-même dans le besoin, en leur abandonnant les choses qu’il aime (Sourate al-Insan, 8). Dans le verset 19 de la sourate ad-Dariyat, qui indique, "et dans leurs biens, il y avait un droit au mendiant et au déshérité," Allah a révélé que prêter assistance, aider autrui et faire le bien incombe à tous les musulmans. Ils offrent leur aide sans condition, et les croyants sont prêts à faire n’importe quels sacrifices pour encourager autrui à faire le bien. Ils n'attendent rien en retour, à l'exception de gagner le plaisir d’Allah. Dans la sourate al-Insan, verset 9-10, Allah décrit ainsi un tel comportement de la part des croyants :

C’est pour le visage de Allah que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude. Nous redoutons, de notre Seigneur, un jour terrible et catastrophique.

La morale coranique exige l'humilité, la tolérance et la bonté. La paix et la sécurité règnent dans des sociétés qui se conforment à ces vertus.

Les musulmans savent qu’Allah est le Seigneur de l’infinie justice, et n’oublient jamais que leur bon comportement leur vaudra d’être récompensés dans l’au-delà. Ils n’oublient pas non plus que la vie sur terre n’est que temporaire, et que leur vraie demeure se trouve auprès d’Allah. Dans le Coran, Il avertit les personnes de leur inévitable fin, et les exhorte à se comporter de manière agréable envers Lui :

Et Nous n’avons créé les cieux et la terre, et ce qui est entre eux, que pour une juste raison. Et l’heure [sans aucun doute] arrivera ! Pardonne-[leur] donc d’un beau pardon. (Sourate al-Hijr, 85)

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant. (Sourate an-Nisa, 36)

La récompense pour ceux qui se comportent de façon agréable est une très grande nouvelle pour toute l’humanité, et est révélée dans ces versets en ces termes :

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres … vraiment Nous ne laissons pas perdre la récompense de celui qui fait le bien. (Sourate al-Kahf, 30)

Et on dira à ceux qui étaient pieux : "Qu’à fait descendre votre Seigneur ?" Ils diront : "Un bien". Ceux qui font les bonnes œuvres auront un bien ici-bas ; mais la demeure de l’au-delà est certes meilleure. Combien agréable sera la demeure des pieux ! Les jardins du séjour (éternel), où ils entreront et sous lesquels coulent les ruisseaux. Ils auront là ce qu’ils voudront ; c’est ainsi que Allah récompense les pieux. (Sourate an-Nahl, 30-31)



Le château assiégé: le corps humain

Il est avéré que même si l’on essayait de vivre dans des environnements sains, nous les partagerions avec de nombreux micro-organismes. Si vous aviez la possibilité de voir la pièce dans laquelle vous êtes actuellement assis à travers un microscope, vous verriez aussitôt les millions d’organismes avec lesquels vous cohabitez.

Dans cette situation, l’individu ressemble à un “château assiégé”. Il est inutile de dire qu’un tel château, entouré d’innombrables ennemis, doit être totalement protégé de manière organisée. Les êtres humains sont créés munis de la protection adéquate dont ils ont besoin, et ne sont donc pas totalement sans défense contre ces ennemis. Les micro-gardes de nos corps ne nous abandonnent jamais et se battent pour nous sur plusieurs fronts.

Les cellules “envahisseurs” qui souhaitent prendre le contrôle du corps humain doivent d’abord lutter pour essayer de pénétrer ses premières lignes de défense. Même si, parfois, ces lignes ont des faiblesses, l’ennemi n’est pratiquement jamais autorisé à passer au travers. Le premier front que l’ennemi doit pénétrer est notre peau.



Les chaînes qui ne montrent que les aspects sauvages des animaux sont engagées dans une propagande Darwiniste

Récemment diverses chaînes TV, connues comme étant conservatives, donnent l’impression d’une nature sauvage et cruelle dans leurs documentaires. Les émissions en question diffusées presque chaque soir insistent sur montrer aucune autre image que les animaux qui chassent les uns les autres. On ne donne aucune information sur les structures glorieuses inhérentes parmi les êtres vivants et leur attitude altruiste et intelligente.

De telles images sont diffusées sous le nom de « documentaire » sont en fait une forme de la propagande darwiniste. De cette façon, sans se référer au darwinisme ou à la théorie de l’évolution, le message suivant est donné (insinué) : « les fondements essentiels de l’idéologie darwiniste sont naturellement présentes dans la nature ».

L’objectif est de donner l’impression d’un système parmi les êtres vivants, dans lequel le fort écrase toujours le faible, aux gens qui visionnent le documentaire. Les téléspectateurs sont familiarisés avec l’idée sont ainsi conditionnés à croire  à la pire déception de l’histoire qui est la théorie de l’évolution. Ils sont endoctrinés par l’idée que le fort terrasse le faible et que les espèces faibles sont éliminées, ce qui représente le fondement essentiel et pervers de la théorie de l’évolution. En bref, CES IMAGES DE SAUVAGERIE montrées comme « documentaires » SONT EN FAIT UNE PROPAGANDE DARWINISTE FLAGRANTE. 

Ce qui est surprenant est que les chaînes en question NE FONT PAS DU TOUT REFERENCE AUX CARACTERISTIQUES EXTRAORDINAIRES DES MEMES ETRES VIVANTS NI A LEURS COMPORTEMENTS ALTRUISTES. Il est évidemment correct que les êtres vivants chasseront les uns les autres pour se nourrir, et certains êtres vivants furent créés de cette manière. Cependant la chasse n’est qu’une des milliers de caractéristiques des êtres vivants. Les animaux possèdent de tels attributs merveilleux qui coupent le souffle, dont ces chaînes ne mentionnent jamais. Ils ne traitent jamais de telles propriétés miraculeuses telles que les précautions extraordinaires qu’un troupeau d’éléphants prend afin de protéger un bébé, la façon dont un crocodile porte les petits tortues Caretta caretta à la mer entre ses dents, la manière dont les cichlidés mâles et femelles prennent les œufs  en bouche par les deux parents alternativement pendant les premières semaines afin de les protéger des prédateurs et qu’ils reçoivent assez d’oxygène, ou dont les pingouins mâles gardent leurs œufs sur leurs pieds et restent sans bouger pendant des mois en hiver, sans rien manger. On ne fait jamais mention de la capacité des oiseaux à construire leurs propres nids, de la capacité des abeilles à construire des rayons de miel avec des angles impeccables, des barrages construits par les castors, des nids de termites qui s'élèvent de plusieurs mètres de haut ou bien de la gloire dans un insecte qui bat ses ailes 1000 fois par seconde.

Pourquoi est-il important de décrire les belles propriétés dans le monde vivant ?

Le darwinisme utilise généralement la démagogie et est diffusé en utilisant des méthodes sournoises. Comme c’est une théorie qui fut complètement démolie par toutes les preuves scientifiques, elle évite la science et utilise des techniques de démagogie afin de faire sa propagande. La manière dont les documentaires traitant les comportements sauvages sont montrés sur des chaînes conservatives est une partie de ce stratagème. Ces chaînes en question sont tombées, consciemment ou non, dans ce piège ruse (malin), avec lequel les darwinistes cherchent à influencer la communauté conservative. Par conséquent, les gens qui ne sont pas conscients que la théorie de l’évolution est une fraude adoptant le hasard comme sa fausse déité, peuvent être affectés négativement par cette propagande sournoise.

Les rapports concernant la théorie de l’évolution sont diffusés directement dans la presse conservative. De temps en temps une partie de cette presse se rend compte de son erreur et rétracte de tels rapports, alors que d’autres persistent sur cette erreur importante. La dictature darwiniste qui domine le monde révèle ici son influence. La propagande évolutionniste sur certaines chaînes de TV conservatives comme décrits ci-dessus est soit le produit de l’ignorance ou soit révèle la véritable portée de l'influence du système darwiniste de l'endoctrinement. Mais quelle que soit la raison, les chaînes en question doivent se rendre compte de l'échelle de leur erreur et renoncer à de telles erreurs aussi rapidement que possible.

Le monde vivant est plein de caractéristiques stupéfiantes qui coupent le souffle. Chacune est assez puissante et belle pour conduire une personne à croire en Allah et à apprécier Sa majesté. Par conséquent, la meilleure chose pour ces chaînes à faire serait de montrer ces détails révélant le talent artistique d’Allah. Autrement, ils auront supporté une théorie superstitieuse qui a causé des régimes communistes et fascistes sanguinaires dont les idéologies ont infligé des fléaux horribles, des guerres, des massacres et grabuges dans le monde entier, une idéologie pernicieuse qui constitue encore la cause de la sauvagerie, du désordre et du manque d’amour, une soi-disant philosophie cauchemardesque qui représente la base intellectuelle de toutes les activités terroristes y compris celles de PKK et qui cherche follement à nier l’existence d’un Créateur en adoptant le hasard aveugle comme sa fausse déité (Allah est certainement au-delà de cela).

Toutes ces chaînes qui montrent seulement l’aspect sauvage des animaux dans leurs documentaires doivent réaliser le danger, être conscientes de l’erreur dans laquelle elles sont tombées et prendre immédiatement des mesures de précaution. Elles disposent de moyens importants par lesquels ils peuvent jouer un rôle pour que les personnes viennent à la foi (aient la foi en Allah) en leur expliquant des signes conduisant à la foi, et ils doivent les utiliser de la manière la plus efficace pour gagner l’agrément d'Allah.





REQUIN-CHAT

Age : 95 millions d’années

Période : Crétacé

Localisation : Haqel, Liban

Ce fossile de requin-chat remontant à 95 millions d’années indique clairement que les êtres vivants sont nés pleinement formés, avec toutes leurs caractéristiques et qu’ils n’ont pas subi de changement depuis des millions d’années.









http://harunyahya.fr/fr/works/16839/LATLAS_DE_LA_CREATION_-_vol_3





http://www.corruptiondarwinistedanslemondearabe.com/

Desktop View