Harun Yahya

Comment nos cellules se reconnaissent et se lient les unes aux autres ?


Durant le développent embryonnaire, chaque cellule se multiplie et se divise, sait sa tâche et se dirige vers l'endroit approprié dans le corps. Les cellules osseuses localisent les autres cellules osseuses et y adhérent, tandis que les cellules oculaires se lient aux cellules oculaires, et d'autres cellules à d'autres de leur espèce.

Examinons maintenant ces déclarations avec soin.

Chaque cellule qui se multiplie et se divise connaît son rôle. Comme nous le savons, l’œuf fécondé se multiplie et se divise. Comme le nombre de cellules augmente, les cellules commencent à se regrouper. C’est à cette phase que les rôles de ces différentes cellules dans le corps humain seront décidés. Certaines cellules se rassemblent sous les cellules musculaires, d’autres sous les cellules nerveuses et d’autres sous les cellules osseuses.

Alors, comment et pourquoi ces millions de cellules qui se multiplient constamment, décident de devenir le system nerveux, cardiaque, musculaire ou les cellules du foie ?

Les chercheurs ont découvert que les cellules utilisent du calcium afin de se réunir. Dans un laboratoire, ils ont d'abord connecté et séparé diverses cellules embryonnaires, en réduisant la quantité de calcium. Les cellules de ce calcium-privé environnement, ne pouvaient pas se relier. Ils ont ensuite ajouté du calcium aux mêmes cellules, et ont observé que les cellules du même type se sont reconnues mutuellement, et se sont réunies. En d'autres termes, toutes les cellules du foie, du cœur, cellules de l'estomac et les autres types de cellules se reconnaissent mutuellement, s'unissent et donnent naissance à l'organe approprié.

Mais comment ces cellules se retrouvent–elles les unes les autres, ne faisant aucune erreur, et se combinent afin de former un organe?  

Cette combinaison se déroule en trois étapes ; l'activation des cellules, la reconnaissance mutuelle et enfin la liaison les unes aux autres.

L'activation cellulaire se déroule avec des micro-saillies qui ressemblent à des doigts, sur la surface de la cellule. Au moyen de ces saillies, une cellule osseuse se déplace parmi des millions de cellules en développement, et trouve une autre cellule osseuse pour s’y lier. Mais pour qu’une cellule se déplace parmi des millions de cellules, le fluide à son intérieur doit être exactement de la bonne épaisseur. Si le liquide était un peu plus épais, la cellule ne pourrait pas supporter la résistance, et ne pourrait donc pas se déplacer ; cela rendrait impossible aux cellules de produire tout d'abord un tissu, et puis plus tard un organe.

Cela signifie que, si LES CELLULES NE BOUGEAIENT PAS, nos organes ne seraient pas formés. 

La réponse à la question "comment une cellule du foie reconnaît une autre cellule du foie" se trouve dans les merveilleuses protéines de la membrane cellulaire. Connues sous le nom de cadhérines, ces protéines tout d'abord se déplacent vers la surface de la cellule, avant que la liaison ait lieu. Elles s'installent sur la membrane cellulaire et forment un pont entre l'intérieur et l'extérieur de la cellule. Il existe différents types de cadhérines. Lorsque deux cellules avec les mêmes molécules de cadhérines  sont en contact, elles se reconnaissent et l’adhérence commence. Pendant ce processus de liaison, les molécules de l'intérieur et de l'extérieur de la cellule s'impliquent et établissent une coopération illustre ensemble. La protéine cadhérine a la capacité de se lier au calcium restant en dehors de la cellule. C'est pourquoi le calcium est l'un des produits chimiques nécessaires pour l’adhérence des cellules, les unes aux autres.

Les cellules nerveuses qui se reconnaissent au cours du développement embryonnaire se plient sur elles-mêmes après s’être liées les unes aux autres.

Ceci continue à avoir lieu tant que les cellules avec le même type de cadhérine s’unissent. Lorsque ce processus est terminé, toutes les cellules nerveuses se rassemblent en une seule couche.

Deux molécules de liaison utilisent la force d'attraction pour s'unir. Pour qu’une force d'attraction soit établie entre les cellules, la distance entre les deux surfaces de molécules de liaison doit être inférieure à un nanomètre, et les surfaces doivent être au même niveau. Malgré la difficulté de ces conditions, les cellules parviennent encore à se joindre, car la force d'attraction est capable de supporter une charge de 40 nano grammes ; si la force d'attraction entre les cellules n'était pas forte, il serait impossible pour une seule cellule de se lier à une autre. Allah a créé cette force d’attraction d'une manière sensible telle qu’elle permette à la fois une très puissante liaison entre les cellules, ainsi qu’un degré de flexibilité élevé, ce qui signifie que cette liaison peut être dissoute, si nécessaire.

Si à nos cellules faisait défaut  ce fonctionnement superbe qui leur permet de s’identifier, nous ne pourrions pas survivre, car dans le cas de toute maladie, nos globules rouges seraient incapables de défendre le corps, notre sang serait incapable de se coaguler, et le plus important de tous, les cellules qui donnent naissance à nos organes pendant le développement embryonnaire, ne pourraient pas se combiner.

Ce parfait fonctionnement dans notre corps est l'un des manifestations de la  glorieuse créativité artistique d’Allah.

L'homme ne se rappelle-t-il pas qu'avant cela, c'est Nous Qui l'avons créé, alors qu'il n'était rien? (Sourate Maryam, 67) 

Desktop View